La vaccination Hépatite B

On reparle de la vaccination contre l’hépatite B

Depuis plus de cinq ans, seize thèses de doctorat ont été consacrées aux effets secondaires des vaccins contre l’hépatite B (http://www.medecines-douces.com/impatient/275fev01/ effets.htm). La question revient à l’ordre du jour, car grâce aux 1200 dossiers montés par l’association ReVaHB (http://www.revahb.com), quelques victimes avaient récemment obtenu une condamnation des laboratoires fabricants par la cour d’appel de Versailles, mais celle-ci vient d’être cassée !

Une de nos jeunes consœurs homéopathes vient à son tour de soutenir sa thèse sur le sujet :

« Etude en analyse multivariée Hépatite B versus patients vaccinés contre l’hépatite B, à propos de 349 dossiers » Thèse pour le doctorat en médecine de Mme Line Civario Cabot, soutenue le 7 novembre 2003, Besançon (292 pages).

L’étude consiste en une comparaison systématique, dans le temps, d’évènements médicaux de deux populations extraites d’une même clientèle de ville :

* Première population : 33 patients VHB+
Parmi lesquels on dénombre :
– 4 vaccinés VHB (hépatite post vaccinale ou réactivée ?) !!!
– 2 hépatites malgré le vaccin (après séjour tropical) !… le vaccin protège (?)
– 18 hépatites symptomatiques (4 cirrhoses) soit 55% de formes évolutives
– certains cumulent hépatites B+C ! (à noter risque un risque d’hépatocarcinome x 8 !)
– dans 27 cas, le mode de contage est inconnu !

Pathologies associées :
un cas de SIDA, quelques cas d’Herpès, CMV …
deux SEP (dont une d’évolution progressive),
deux thyroïdites de Hashimoto,
une cholangite auto-immune, une SPA, un FLR, deux LED … (taux de MAI x 2,3)
sept cancers (extra-hépatiques) … soit 15% (taux x 3 par rapport aux vaccinés)
une évolution psychotique (schizophrénie).

* Seconde population : 316 vaccinés VHB
Vaccination majoritairement effectuée entre 91 et 98 (période de la recommandation vaccinale). Ceux-ci ont bénéficié de 1 à 6 injections (majoritairement 3) et au jour de l’étude, on constate que :
20 % des sujets sont séronégatifs (non-répondeurs après 3 injections) !
35% des sujets ont un trop fort taux d’AC (100 fois le seuil nécessaire) !

Les symptômes post-vaccinaux, dont la date d’apparition est en moyenne de 30 mois (de la 1er injection -> 1er symptôme) sont :

Pour les trois types de pathologie suivantes, d’une fréquence 6 fois plus importante chez les vaccinés que chez les infectés (malheureusement l’étude ne comporte pas de population de sujets témoins), et représente environ 15% des cas !

–> allergiques : eczéma, urticaire, oedème de Quincke et asthme surtout, quelques migraines
NB. 9 patients ont présenté une réaction immédiate après l’injection vaccinale
–> dermatologiques : psoriasis, alopécies, acné …, parfois immédiatement après l’injection,
–> gastro-entérologiques : des hernies hiatales, gastrites, colites, mycoses, apparitions de diverticulose colique symptomatiques, 2 RCH ….

Les autres manifestations sont (relativement) moins fréquentes (3 à 5 % des cas) :
–> neurologiques : SEP = 14 cas (!), autres déficits sensitifs ou moteurs = 27 cas, des vertiges, des cas d’épilepsies … et même une SLA, deux méningites et un syndrome parkinsonien
–> hématologiques : anémie, thrombopénie, purpura, splénomégalie …, dont 2 cas immédiats
–> locomoteurs : arthralgies, sciatiques, PSH, canal carpien, algodystrophie … dont 6 rapides
–> ophtalmologiques : cataracte, uvéites, iritis, diplopie, glaucome …
–> généraux : de nombreux cas d’asthénie, de prise de poids, d’algies diverses, d’apparition d’adénopathies … dont 5 cas rapidement après la vaccination
–> ORL et pneumologiques : des infections récidivantes, épistaxis, dysphonie, dyspnée …
–> stomatologiques : des cas d’aphtose majeure et de sécheresse buccale surtout, agueusie…
–> néphrologiques : 4 coliques néphrétiques, 2 maladies de Berger (glomérulonéphrite à IgA)
–> cardio-vasculaires : HTA, arythmie complète, coronaropathies, phlébite …
–> les MAI, hors SEP : 11 maladies de Hashimoto, 3 maladies de Basedow, 5 polyarthrites rhumatoïdes, 5 diabètes, 3 LED, 3 maladies d’Addison, 1 SPA, 1 FLR, 2 cholangites, une myasthénie, un vitiligo …. (sans compter les 2 maladies de Berger et les RCH citées plus haut)
–> psychiatriques : 28 cas de dépressions, des insomnies, 4 TOC, des rechutes éthyliques ….

Pathologies associées :
—> 4 cas d’hépatite C (dont 3 formes chroniques actives) …
NB. la vaccination contre l’hépatite B induit un faux sentiment de sécurité qui peut mener à des négligences (professionnels de santé, toxicomanes, conduites à risques sexuelles …).
—> Quelques cas de Zona (8), d’herpès (28), un SIDA
—> Et 24 cas de cancers, dont 4 sarcomes (tumeur habituellement rare !).

Après une telle étude, vous allez observer vos patients vaccinés avec un autre œil (?!) …et sans doute le Dr. Douste-Blazy (ex-ministre de la santé, responsable de la campagne massive de vaccinations en France … continuera à dormir la conscience tranquille, les laboratoires fabricants ayant, par la suite, avoués le financement de sa campagne électorale) !

VAC:HEP

Avec 15 ans de recul, on observe qu’en France, le nombre de cas annuels de SEP découverts chaque année est passé de 20 000 (avant la vaccination) à 85 000 … mais on continue à nous expliquer qu’il n’y a aucun rapport de cause à effet !

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.