Vitamine D

alt   La vitamine D

C’est une vitamine liposoluble, synthétisée dans l’organisme humain à partir du cholestérol sous l’action des rayonnements UV (la lumière solaire) et présente dans certains aliments (ex. les huitres). Il en existe deux formes :

  1. L’Ergocalciférol (ou vitamine D2)
  2. Le Cholécalciférol (ou vitamine D3) 25 à 50 nanomol/l.

La vitamine D intervient dans l’absorption du Calcium et du Phosphore par les intestins, ainsi que dans leur réabsorption par les reins, sous l’influence de la Parathormone et de la Calcitonine (sécrétées par les parathyroïdes). Sa forme active au niveau des tissus est le Calcitriol. Les métaux lourds (Strontium, Cadmium, Plomb) peuvent bloquer cette synthèse endogène (cf. le « scorbut des fumeurs », par intoxication au Cadmium).

 

alt

 

Une quantité suffisante de vitamine D (400 à 1000 IE par jour) est nécessaire :

  1. durant la petite enfance afin d’éviter le rachitisme, le lait maternel en étant relativement pauvre, et chez les gens âgés, afin d’éviter l’ostéomalacie.
  2. chez l’adulte, comme immunorégulateur (sa structure moléculaire est proche de celle des hormones stéroïdiennes) : elle a été utilisée pour le contrôle du développement cellulaire in vivo, lors de la poussée de sclérose en plaques (cf. plus de SEP dans le nord de l’Europe que dans le sud – moins ensoleillé !)
  3. en dermatologie, dans le traitement du psoriasis (crème d’usage local) …
  4. en gynécologie : pour prévenir l’ostéoporose post-ménopausique (nombreuses spécialités associées avec du Calcium), dans le « syndrome des ovaires polykystiques » (régulation du cycle), dans l’atrophie de la muqueuse vaginale (sécheresse, brûlures, vaginose), durant la grossesse et l’allaitement …
  5. La concentration sanguine en vitamine D serait inversement corrélée à la prévalence de l’hypertension artérielle, du diabète et de l’obésité. De même, un déficit en cette vitamine serait corrélé avec un risque accru de survenue de maladies cardio-vasculaires. La supplémentation en cette vitamine pourrait diminuer sensiblement ce risque.    

NB. Les sujets à peau noire nécessitent une exposition solaire supérieure pour fabriquer la vitamine D

Toxicité = à partir de 1000 IE par kg de poids corporel et par jour.

CarenceVitD

De récentes recherches ont déterminé que la vitamine D agissait sur plus de 2000 gènes du génone humain ! …  http://www.vitamindhealth.org/

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.