Vitamine E

La vitamine E (Tocophérol)

En 1922, des chercheurs californiens ont découvert une substance liposoluble dans le germe de blé et la laitue. Ils ont déterminé que cette substance était indispensable à la fonction reproductrice des rats. Ce facteur fut appelé vitamine E puis, en 1936, Tocophérol, un mot provenant du grec (tokos : accouchement, race et pherein : porter) qui rappelait son importance pour le système reproducteur des animaux.

Origine : les corps gras (huiles végétales, germes de céréales, légumes verts, œuf, lait, beurre). Lors de la cuisson des aliments, la perte en vitamine E atteint 20%.

La vitamine E a fait l’objet d’une multitude de recherches scientifiques au cours des dernières années. Pour l’instant, aucune n’a débouché sur une démonstration claire de son efficacité thérapeutique pour un usage spécifique. Cependant, les données sont plus solides lorsque la vitamine E est associée à d’autres antioxydants comme la vitamine C, le bêta-carotène ou le sélénium.

Apports Journaliers recommandés selon la directive 90/496/CEE (AJR) = 10 mg.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.