VS et CRP

VS (vitesse de sédimentation) et CRP 

La réaction inflammatoire est une réponse de l’organisme à une agression tissulaire visant, tout en empêchant la progression de l’inflammation, à cicatriser le tissu blessé. L’agression peut être d’origine infectieuse, tumorale, traumatique, immunologique, secondaire à une nécrose tissulaire (infarctus du myocarde), chimique, physique.

 

La vitesse de sédimentation est un examen biologique de routine (codifié B15), utilisée depuis longtemps en premier recours dans bon nombre de démarches diagnostiques. La VS a pourtant bien des limites : les facteurs physiologiques ou des situations non inflammatoires peuvent l’augmenter, sa normalité peut rassurer à tort.

Technique : Sang + anticoagulant mis dans une colonne verticale graduée. Après une (parfois deux heures) quantification de la hauteur de la colonne de plasma résiduel : la hauteur est mesurée en mm représentant 1 première heure de vitesse de sédimentation.

La VS dépend de la concentration des macromolécules du plasma (et surtout du fibrinogène) et des GR. La VS normale est légèrement plus élevée chez la femme que chez l’homme (essentiellement en raison d’un taux d’hémoglobine plus bas). D’autre part, elle a tendance a augmenter avec l’âge.

  1. Homme < 10 mm/heure
  2. Femme  < 20 mm
  3. Enfant et sujet de plus de 70 ans < 30 mm
  4. Femme en fin de grossesse et post partum < 50 mm 

C’est un marqueur fidèle de l’inflammation chronique. Le marqueur de l’inflammation aigue est la CRP (normalement inférieur à 5 UI, mais peut aller jusqu’à 200). L’intérêt est aussi pronostique : la VS persiste à être élevé si le problème n’est pas réglé.  

 

VS accélérée :

  • Lors des anémies (peu de Globules rouges)
  • Dans les inflammations aiguës (mais plus lent à apparaître que la CRP) : infections bactériennes, néoplasies, lymphomes, myélome, gammapathies mono ou polyclonales
  • Lors des inflammations chroniques : maladies auto-immunes (avec hyper gamma globulinémie), exemples vascularite, thyroïdite ou connectivite. Demandez alors une électrophorèse des protéines, qui s’intéresse à la qualité des protéines du sérum.  
  • Certaines causes rares augmentent aussi considérablement la VS, ainsi les maladies thromboemboliques, la dissection aortique et les anévrismes…
  • Le cancer du rein
  • Suivi de la maladie de Horton, Lupus et PR (mais < 20 mm dans 8,5 % des cas !)

VS basse : Certaines anomalies sanguines (polyglobulie, hypogammaglobulinemie …)

VS peu modifiée :      

La VS est normale dans 30 à 50 % des cancers

La VS est souvent normale au cours des sclérodermies

Brucella et salmonella modifient peu la VS.

 

 

La C-reactive protein (CRP) est une pentraxine. En réponse à des taux circulants de cytokines pro-inflammatoires, l’expression hépatique de CRP peut être rapidement multipliée par 1000. Sa brève demi-vie (19 heures) assure un retour rapide vers ses taux de base de 1 mg/l dès la fin de l’agression. La CRP joue un rôle important dans l’immunité innée par ses propriétés d’opsonisation, d’activation du complément et de liaison aux récepteurs des immunoglobulines.  

 

Depuis peu, on insiste sur l’association d’un état micro-inflammatoire chronique et d’une maladie cardiovasculaire accélérée aussi bien dans la population générale que chez les insuffisants rénaux chroniques. La CRP semble jouer un rôle actif dans cette athérogénèse et pourrait être un marqueur d’intérêt pour vérifier l’efficacité des mesures préventives. 

Autres protéines de la réaction inflammatoire :  

  • Serum amyloide A protein ( SAA )
  • Alpha1 anti chymotrypsine
  • Haptoglobine
  • Orosomucoïde
  • Fibrinogène
  • Céruléoplasmine
  • Transferrine (TRF)
  • Ferritine
  • Alpha 1 anti trypsine
  • Fraction C3 du complément
  • Alpha 2 macro globuline
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.