1ère année d’homéopathie : 3ème séminaire (2)

LES REMÈDES DU TUBERCULINISME

Tout commence avec le poumon (le premier inspir !) et tout finit en « poumon-cœur » (le dernier soupir !) : entre les deux, c’est l’histoire de l’homme => si cette étape initiale est ratée, risque de problèmes chronique d’hypo structure physique et mentale !

Psyché : Le TUBERCULINISME est la diathèse du premier sentiment de soi (maman/papa me regarde !), de la différenciation moi/non-moi. C’est l’illustration de la problématique narcissique, de la difficulté d’identification. Sa principale problématique (qui s’illustre dans tous les remèdes du pôle poumon), c’est l’incapacité à accepter que quelque chose existe en dehors de lui (indifférenciation).

Le TUBERCULINISME est la diathèse des pathologies du narcissisme : rêveur égocentrique, il refuse (est incapable) d’accepter « la différence des sexes et des générations », d’où un risque d’évolution vers des perversions, addictions, homosexualité, nymphomanie ou techniques d’intimité (manipulations).

Soma : Les fonctions muqueuses et peau (surfaces d’échanges) : extérieur / intérieur (moi / non-moi) = immunité !

Tout doit être redécouvert ! Il désire changer de métier, de partenaire, modifier ses types de relation… le voyage (les îles lointaines ?!), mais aussi se sentir perdu, abandonné, vierge et naïf, neuf quant à la sexualité (pour Phosphorus « c’est toujours la première fois ! »).

Le tuberculinique devra donner une unité à sa personnalité, apprendre à exister dans son rêve (grand intérêt pour ce qui est intérieur, invisible, inconnu, ou à venir) : « déterrer ses racines et les transplanter dans le monde des adultes ».

Présentée par beaucoup d’homéopathes anciens comme le « versant asthénique de la PSORE », cette diathèse se caractérise par :

  • Une instabilité neuropsychique (tristesse, tétanie …),
  • Des troubles veineux et la météo-sensibilité (engelures, toux …),
  • Une tendance à la chronicité (aggravation par les éliminations qui épuisent) : vers la stagnation / chaleur (Psore) ou l’acidose et la déminéralisation (Luèse).

Rappel :          TUB. >ž PSORE >ž LUÈSE >ž ADAPTATION >ž SYCOSE

 

LES REMÈDES majeurs DU PÔLE « POUMON » en QUELQUES CLÉS : 

  1. Phosphorus – Arsenicum album – Lachesis – Silicea – Zincum metal.
  2. Nosode du pôle « POUMON » : Tuberculinum

 

Phosphorus  « Empereur » du POUMON : il a tous les symptômes !

Mots-clefs : le syndrome de Peter Pan ?

Problématique : hypersensible –> confusion d’identité + clairvoyant –> la “mission” (c’est un idéaliste impénitent)

Psyché : éternel enfant, aimable, exalté mais fragile (peurs), obsession de liberté, désire ne pas passer inaperçu (dandy ?).

Principe du plaisir comme idéal à atteindre, Phosphorus s’illusionne : pour lui l’illusion crée la réalité (il « hallucine » les conditions de la création). L’illusion est nécessaire à la vie, elle exprime l’espoir, le désir, mais pour Phosphorus, l’illusion est un leurre, pour lui c’est une illusion de création, il vit constamment une illusion anticipatrice —> jusqu’à la perversion (il croit à sa « complétude », refus de la différenciation, lui et l’autre, c’est le même !). Il vit son rêve, donc s’entoure de beau (pour lui, est beau ce qui ne choque pas l’ordre du monde, il est volontiers écologiste ++). Il veut se fondre dans l’immensité, il ne veut et ne peut se définir, il reste dans l’indifférenciation, c’est le “caméléon” de la matière médicale, car il fuit les situations douloureuses ! Il n’est pas armé pour combattre les difficultés : sa solution est dans le rêve et l’illusion (amour de soi). Ses passions humaines seront assez instables, car il voit ses partenaires comme des « objets partiels ».

Soma : constituant des tissus (ATP) et du noyau cellulaire (ADN)

Toxicité du phosphore (c’est un “feu révélé par un vide d’eau”) = réactions spastiques puis hémorragies ++ … et signes de dégénérescence foie (stéatose, ictère, anémie), pancréas, poumon (fièvre), tissus nerveux (vertiges) ou osseux

Phos2

Modalités : < par le froid et les moindres causes

 

Les principaux remèdes du groupe de Phosphorus :

Remèdes des contraintes externes :

Remèdes des fragilités internes :

 

IPECA [Ph] nom complet : IPECACUANHA

Problématique : excitation pneumogastrique (estomac –> poumon)

Psyché : boudeur, grognon, impatient

Soma : toux (mucosités) et nausées réflexes (avec langue propre : ce n’est pas digestif !), hémorragies de sang rouge vif (Phosphorus)

Modalités : < par les excès de table, chaleur et humidité

 

CHELIDONIUM [Ph] nom complet : CHELIDONIUM MAJUS

Psyché : somnolent au réveil et après les repas, apathique mais querelleur (sans savoir pourquoi)

Soma : syndrome hépatobiliaire, migraine droite, rhumatisme aux indols.

Modalités : < en mangeant, à la chaleur

 

BRYONIA [Ph] nom complet : BRYONIA ALBA

Problématique : « Le coléreux sec », tout ce qui met en mouvement aggrave

Psyché : confus, peureux et irritable

DentBryonia

Soma : chaleur sur sécheresse (soif ++) = toux / pleurésie / constipation / mammite / RAA / glaucome / ovarite …

Modalités : > par la pression et < par le plus petit mouvement

 

IRIS VERSICOLOR [Ph]

IrisVers

Soma : migraine ophtalmique, brûlures digestives, pyrosis, pancréatite ++, ano-rectite

 

Le groupe du GERMANIUM : les venins

Les venins sont des substances albuminoïdes (riches en zinc), toxiques +++
empoisonnement par inhibition du SN et hémolyse. En MTC : Venin = « FENG » qui déclenche un « FEU » (car le FEU combat le FENG).

Remèdes des contraintes externes :

  • Froid (traumatismes) = ELAPS / HELODERMA / PRIONURUS
  • Chaleur (sur stagnation) = CROTALUS CASCAVELLA
  • Sècheresse = CRATAEGUS / ECHINACEA
  • Humidité = AGAVE / NASTURTIUM
  • Vent (soucis) = TARENTULA / MYGALE / PARIS QUADRIFOLIA
  • Feu (lésionnel) = BOTHROPS (hémiplégie gauche)

Remèdes des fragilités internes :

  • Eau = NAJA (impulsions suicidaires) / SERUM D’ANGUILLE
  • Sang = CROTALUS (hémiplégie droite) / LATRODECTUS
  • Energie = GERMANIUM (culpabilise) / CENCHRIS
  • Yang (foie) = LACHESIS
  • Lymphe (rate) = VIPERA

Lachesis mutus [Ge] 

Lachesis 

Mots-clefs : « Les revanches à prendre »

Problématique : inconfort et excitabilité

Psyché : agitation et insomnie, susceptibilité, jalousie, logorrhée, claustrophobie, tendance alcoolisme

Lachesis se bat pour un « certain réel ». Comme tous les tuberculiniques, Lachesis vit l’indifférenciation, c’est pour cette raison qu’elle vit par procuration, qu’elle se « colle » à un partenaire, qu’elle va pourtant chercher à détruire, car Lachesis doit faire quotidiennement l’expérience que le monde a résisté à sa destruction, a survécu au cataclysme.

Enfant, elle a la sensation d’avoir détruit « sa capacité à créer le monde » (cf. “Quand Freud rencontre Hahnemann” p. 22). Logorrhée = dispersion d’un « feu psychique », elle emprunte l’habit de l’autre (passions fugitives ++). Froideur des extrémités (par vasoconstriction artérielle).

LachesisCit

Soma : congestion hémorragipare, irritation des muqueuses

Modalités : < par la chaleur, avant les règles, après le sommeil, > par les écoulements (qui soulagent la stagnation), le soir, au grand air

 

ELAPS CORALLINUS [Ge]

Psyché : appréhensions, imagination morbide

Soma : hémorragies de sang noir, tr. sensitifs (migraines, vertiges, b. d’oreilles ou surdité …) avec soif et algidité = sensation de froid glacial

Modalités : < par la pluie

 

NAJA [Ge]: « L’impulsion suicidaire »

Psyché : assiste angoissé et muet à son asphyxie progressive

Soma : maux de tête intenses, syncope, ovarialgie gauche

Modalités : < par le froid, le sommeil (latéralité gauche)

 

TARENTULA HISPANICA [Ge] : « Je vais craquer ! »

TARENTULA_HISPANICA1-300x200

Problématique : tout doit être fait le plus vite possible

Psyché : angoisse et agitation nerveuse débordante -> décompensation hystérique (se met en transes …)

Soma : états convulsifs, tics, hoquet, chorée …

Modalités : < par le bruit, au froid, à l’humidité > par le massage et la musique rythmée

Contient un venin convulsivant (sorte de tétanos localisé).

 

VIPERA [Ge]

Soma : phlébite sur état variqueux (inflammation, œdème), le membre est lourd et engourdi -> ictère hémolytique

Modalités : < par le froid, le toucher, périodicité annuelle

 

Le groupe de l’ARSENIC

Aggravation du phosphore : spasmes => paralysies
inflammations périodiques => dégénérescences, ulcération, cachexie

Les principaux remèdes du groupe de l’ARSENIC :

Remèdes des contraintes externes :

  • Froid = CAMPHORA
  • Chaleur = BAPTISIA
  • Sècheresse = CHINA
  • Humidité = APOCYNUM
  • Vent = VERATRUM ALBUM
  • Feu = RADIUM BROMATUM

Remèdes des fragilités internes :

  • Eau = BISMUTHUM
  • Sang = DIGITALIS
  • Energie = ANTIMONIUM TARTARICUM
  • Yang (foie) = ARSENICUM ALBUM
  • Lymphe = ANTIMONIUM CRUDUM

 

Arsenicum album  [As] : « Everything under control ! »

Problématique : en insécurité permanente, il est incapable de se détendre

Psyché : sentiment permanent d’insécurité et agitation périphérique, peur de l’échec, incapable de prendre du recul, exigeant au niveau du détail, jusqu’à se montrer avare et égoïste (Harpagon ?)

Les expériences trop importantes d’inadaptation aux besoins de bébé vont être à l’origine d’un noyau de méfiance dans le rapport au monde et à soi-même. C’est la clé de compréhension d’Arsenicum album. N’ayant pu constituer ce noyau primitif de confiance en soi et d’espoir dans la vie qui crée le potentiel de créativité d’un monde satisfaisant, Arsenicum album vit un état de tension, une méfiance permanents : « Ce qui mérite d’être fait, doit l’être sérieusement et dans le souci du moindre détail ». La sensation d’être empoisonné qui est constante, le fait vivre dans une insécurité totale avec peur de « ce qui n’était pas prévu …! »”.

Pour calmer cette anxiété, il cherchera dans la précipitation à palier à l’impondérable, en maîtrisant l’événement : il sera précipité dans le souci du détail et dans l’hyper concentration de « l’épluchage ».

Soma : aggravation du phosphore : spasmes => paralysies

inflammations périodiques => dégénérescences, ulcération, cachexie

Classiquement : asthénie, amaigrissement, prurit brûlant (eczéma, psoriasis…), brûlures des muqueuses (coryza, gastralgies, diarrhée…), asthme sec

Modalités : < par le froid, les efforts, > par les applications chaudes

 

CHINA [As] nom complet : CHINA RUBRA : le « vide de sang » (ou de liquides vitaux, ex. lait)

Psyché : hypersensibilité, insomnie

Soma : accès fébriles périodiques, douleurs tendino-musculaires, bourdonnement d’oreilles (suite de traitement à la quinine ?)

Modalités : < par les hémorragies, au toucher, > par le mouvement

 

VERATRUM ALBUM [As]

VeratrumAlb

Problématique : vide de Qi de rate = désadaptation psy ++

Psyché : découragement, désespoir avec aspect de fabulation et d’agressivité : s’agite, furieux, déchire, mord …

Soma : état évolué (SEP, Parkinson, cardiaque …), nausées, coliques, sueurs froides, cyanose des extrémités

Modalités : < peurs, efforts, froid, douleurs

Proche : Veratrum viride (as) = HTA, bradycardie, épilepsie

 

RADIUM BROMATUM [As] : « La radiothérapie »

Problématique : rayons = brûlure sans cicatrisation

Psyché : dépression, mauvais sommeil (rêves de mort)

Soma : arthralgies (enraidissement), névrites, éruptions sèches

Modalités : < au réveil

Proche : Rayons X (chute des cheveux et des poils)

 

ANTIMONIUM TARTARICUM  [As] : « La dyspnée »

Problématique : dépression du pneumogastrique

Psyché : prostration, somnolence

Soma : inflammation des muqueuses respiratoires, toux suffocante (asthme), nausées avec langue blanche

Modalités : < par la chaleur, dès qu’il s’allonge

 

ANTIMONIUM CRUDUM [As] : « Le glouton bourru »

Problématique : seul tuberculinique qui refuse le regard de l’autre (vide de Qi et de Yang de rate-pancréas –> pb. poumon)

Psyché : sentimental mélancolique, mécontent –> irascible

Soma : excès alimentaires, alternance de rhumatismes, de troubles digestifs et d’éruptions cutanées (eczéma, fissures, hyperkératose …)

Modalités : < par les bains froids, l’humidité, la chaleur

 

Autre remède important du groupe : DIGITALIS (remède des coeurs lents en dilutions homéopathiques – des coeurs rapides à doses allopathiques)

Digitalis

 

Le camphre … antidote de la plupart des remèdes homéopathiques !

Camphor Camphora (As)

 

Les principaux remèdes du groupe du ZINC :

Le zinc existe à l’état de trace dans le sang, tissu nerveux, thymus et organes endocrines

Remèdes des contraintes externes :

  • Froid = QUASSIA AMARA
  • Chaleur = STERCULIA
  • Sècheresse = AVENA SATIVA
  • Humidité = HORDIUM
  • Vent = CANNABIS
  • Feu = COBALTUM

Remèdes des fragilités internes :

  • Eau = ZINCUM PICRICUM
  • Sang = CACTUS GRANDIFLORA
  • Energie = ZINCUM
  • Yang (foie) = ZINCUM SULFURICUM
  • Lymphe = CADMIUM

Cadmium

 

ZINCUM

Mots-clefs : « L’opium minéral »

Problématique : « Ce que le fer est pour le sang, le zinc l’est aux nerfs » Kent

Psyché : alternance de stupeur, somnolence et d’agitation perpétuelle (aspect de drogué ?). L’agitation compulsive du tuberculinique dans une impasse évolutive (drogué pour fuir la dure réalité ?). Épuisement nerveux (insuffisance du sang de la rate) ? Agitation et tremblements (“Vent apparent” sur vide d’énergie et d’adaptation).

Soma : épuisement nerveux = spasmes, crampes, jambes sans repos, dépression nerveuse, tendance à la paralysie

Modalités : < par le vin, la suppression d’éruption

 

AVENA SATIVA [Zn]

Psyché : épuisement avec troubles nerveux

L’avoine contient : oses, flavonoïdes, alcaloïde, Calcium et Silice, vitamines A, B1, B2, D, PP, fer

Phyto (voir dans l’herbier) : digestif / psychotonique / sédatif (insomnie)

Proches, les autres céréales (Triticum …)

 

CANNABIS INDICA [Zn] : « L’extase »

Problématique : déconnection sous-corticale

Psyché : euphorie –> insomnie et délire furieux

Soma : dysurie, excitation sexuelle

Modalités : < par les émotions, les excitants, l’obscurité

Contient : résine psychotrope

 

CACTUS GRANDIFLORA … les névralgies cardiaques

CactusGrand

 

Le groupe de la SILICE

La silice est un constituant des tissus : conjonctif et ectoderme surtout. Elle provoque des troubles de la nutrition avec déminéralisation (faiblesse et sécheresse), sclérose et suppurations chroniques = la “silicose”

Remèdes des contraintes externes :

  • Froid (traumatismes) = ERYSIMUM / RUTA (tendons)
  • Chaleur (sur stagnation) = ARUM TRIPHYLLUM
  • Sècheresse = EQUISETUM / SCROPHULARIA
  • Humidité = CLEMATIS ERECTA
  • Vent (soucis) = PETASITES (céphalées, migraines)
  • Feu (lésionnel) = CINNAMOMUM

Remèdes des fragilités internes :

  • Eau = HEKLA LAVA (exostoses) / THIOSINAMINE
  • Sang = MENYANTHES / RUBIA TINCTORIA
  • Energie = SALVIA (sueurs) / SANICULA (constipation)
  • Yang (foie) = SILICEA / STELLARIA MEDIA
  • Lymphe = PULSATILLA / TEUCRIUM SCORODONIA (polype)

 

Silicea [Si] : « Le rejet de ce qui est étranger »

Fragile et sensible à la plus petite agression (vide d’énergie et de défense immunitaire), il/elle se rigidifie et tient les autres à distance pour compenser son hypo-structure.

Problématique : carence d’amour et de sécurité (le remède des orphelinats)

Psyché : revendique son identité, sur fond de peurs, idées fixes, remords.

Dépense le peu d’énergie dont il dispose à s’épargner

Soma : suppuration cutanée ou muqueuse chronique / troubles de la minéralisation / verminose

Asthénie et transpiration froide des extrémités (mains et pieds)

Modalités : < par le froid, l’excitation nerveuse

Sel de Schussler en 6D : activation du SRE (acné / ORL / génito-urinaire) / tétanie / migraine …

 

ARUM TRIPHYLLUM [Si]

ArumT

Soma : rhino-pharyngite aiguë, aphonie, scarlatine, excoriations que l’on arrache

Modalités : < par l’effort vocal, le froid et l’humidité

 

EQUISETUM [Si] nom complet : EQUISETUM HIEMALE

Prèle d’hiver – reminéralisante / diurétique / hémostatique

Contient : silice, caféine, nicotine

Soma : cystite, hématurie, énurésie

 

PULSATILLA [Si] : « Et moi, et moi, et moi !… »

Pulsatilla2

Problématique : immaturité inguérissable (c’est pas ma faute !) + peur de la solitude (elle est “collante”)

Psyché : refus de se laisser écarter, se berce d’illusions, irrésolue, influençable, soupçonneuse et jalouse !

Soma : congestion veineuse (besoin d’air frais), sécrétions muqueuses chroniques peu irritantes, tendance à l’hypothyroïdie (donc ralentissement et prise de poids)

Modalités : < par la chaleur, une alimentation trop riche

 

RUTA GRAVEOLENS [Si] : « La tendinite »

Soma : inflammation tendino-musculaire, exostoses post-trauma, prolapsus rectal, surmenage oculaire

Modalités : < par le surmenage, le froid humide

Contient : HE, coumarine, alcaloïdes

 

HEKLA LAVA (riche en fluorure de Calcium): remède des exostoses.

HeclaLava

 

Nosode du pôle poumon/peau = Tuberculinum (TK)

C’est le tableau d’un vide chronique du pôle organique « POUMON » (vide complet de Qi) avec énergie perturbée (FEU) sur le « foyer supérieur » (CŒUR-POUMON en MTC), jusqu’à la tuberculose pulmonaire, signe de plénitude sur le poumon : étouffement, dyspnée, céphalées, toux sèche, péri-arthralgies (expression d’une attaque de ce feu sur le foie) et albuminurie (manifestation rein).

TKcats

N.B. : Tuberculinum, le nosode (situation de vide = pathologie chronique grave que tout aggrave !) diffère de Phosphorus (situation d’insuffisance) par le fait que ce dernier a des symptômes de « YANG apparent » (situations inflammatoires ou / et douloureuses) sur un fond d’insuffisance de YIN (fatigabilité et problématique identitaire).

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.