Actea

 

ACTEA RACEMOSA ou CIMICIFUGA RACEMOSA

alt 

Renonculacée d’Amérique du nord, herbacée et vigoureuse (pouvant atteindre 2 mètres de haut).

NOM FRANÇAIS : Actée à grappes (Ang.: Black cohosh)

PRINCIPES ACTIFS : Le rhizome est œstrogène-like, et contient aussi des triterpènes tétracycliques hypotenseurs et des alcaloïdes. 

INDICATIONS traditionnelles : aménorrhée, dysménorrhées, ménopause.

HOMEOPATHIE Diathésique : remède du groupe du Soufre (Kollitsch p. 90). Répertoire de KENT : 169 symptômes. 

La dorsalgie hystérique des jeunes secrétaires 

Causalité :  Vit d’obligations permanentes… Raideurs vertébrales (s’accrocher, retenir ?), crampes ++ (Cuprum) :           

  • le cou : manque de flexibilité, refus de voir tous les aspects de la question, entêtement,           
  • haut du dos : manque d’appui affectif, retenue de l’amour,           
  • bas du dos : manque d’appui financier, peur de manquer d’argent (Calcarea carb./Argentum nitricum),           
  • problème d’épaules : porter un fardeau, se sentir surchargé. 

Key-note :       Crainte morbide de l’accouchement

La patiente en « vide de sang du Foie » : spasmée et contracturée psychique, c’est logique !  

Psyché :         Etat mental alternant avec l’état physique

Femme nerveuse, hypersensible et mobile, loquacité “du coq à l’âne” et pourtant très impressionnable, triste et taciturne. N’est soulagée de ses angoisses que par une souffrance physique, le plus souvent céphalée, rhumatisme ou douleur de l’ovaire gauche. 

Soma :        La contraction et le spasme chez une dysneurotonique sujette à des perturbations dans la sphère affective (communication avec les autres difficile, rigidité). Remède qui s’adresse électivement à l’éréthisme nerveux qui accompagne ou suit les règles ++.            

En basse dilution sur la contracture musculaire, les myalgies aiguës aggravées la nuit.

Dans la douleur des contractions utérines, hors de proportions, à l’accouchement (remède de relance du travail) ou pendant les règles. Raideurs du rachis cervical, avec douleur à l’occiput et aux mouvements de rotation de la tête (torticolis).            

En haute dilution : le vertige de Ménière, après un stress (mini 30 ch)

Dans la céphalée spasmodique “à en devenir fou” (Actaea  racemosa, Lachnantes, Ruta …) ou avec “peur de le devenir” (comparez Baptisia).  

Modalités :      Très aggravée pendant les règles, possède de nombreux symptômes classiquement rattachés à l’hyper-folliculinie (cf. folliculinum), notamment la sensibilité à la pression des apophyses épineuses des 4ème (clef du système nerveux sympathique), 5ème et 8ème vertèbres dorsales. 

  • Aggravé par : les règles, les émotions, la nuit, l’alcool, le vent, l’air froid et humide, les changements de temps, assis, la puberté et la ménopause
  • Amélioré par : les enveloppements chauds, le grand air, le mouvement continu, la pression locale, les repas 

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  1. Baisse les paramètres : Germanium / Alpha 2 et Bêta précipitines
  2. Augmente les paramètres : Sulfur / Magnesium / Calcium

 

MTC : SHENG MA  piquante, sucrée, légèrement amère et fraiche : tonifie le yang de la rate, disperse le vent et la chaleur, chasse les toxines du sang, fait monter le Yang Qi de la rate (diarrhées).

CIMIFUGA RACEMOSA essence spagyrique : Séparation d’un être cher, décès, perte (conjoint-père-mère-enfant-jumeau-ami-animal). Plante qui filtre et purifie. Aide à la libération d’une âme. “Quand on ne voit pas la cause de la cause”.

Proches : 

ACTAEA SPICATA   … Renonculacée alpine, de 40 à 80 cm de haut, aux petites fleurs blanches, parfois un peu rosées apparaissant en juin-juillet. Les baies, d’abord vertes puis noires et luisantes, de forme ovale d’environ 1 cm de long, sont disposées en petites grappes.

NOM FRANÇAIS : Actée en épi, Herbe aux poux, herbe de la Saint Christophe (Ang.: Bane berry / Esp.: Cristoforiana)

HOMEOPATHIE Diathésique : remède du groupe du Soufre (Kollitsch p. 90). Enflures articulaires à la fatigue (même courte), des petites articulations, poignets … NB. Douleurs articulaires, comme Actea racemosa, mais sur une localisation distale !

ActeaHeracleifolia       ACTEA HERACLEIFOLIA

Toxicité : les baies sont toxiques, heureusement très amères.

alt

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.