Ashwagandha

Print Friendly, PDF & Email

L’ashwagandha

L’ashwagandha, withania somnifera, est une des plantes médicinales les plus connus de l’Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne. Ashwagandha veut dire en sanskrit, la langue ancienne de l’Inde, « fort comme le cheval », en référence à ses propriétés revitalisantes et fortifiantes.

Cette plante a traditionnellement été utilisée contre un grand nombre de pathologies et souvent  pour aider les personnes à renforcer leur système immunitaire, après une maladie par exemple ou à certaines périodes difficiles de la vie, ainsi que pour contrer les méfaits de l’âge. On utilise surtout la racine de la plante.

L’ashwaghanda se prend en cures saisonnières, lors des passages difficiles aux intersaisons, aux saisons froides et humides, en convalescence… Elle s’adresse aussi aux personnes sensibles, qui ne supportent pas ou mal les plantes « trop » stimulantes. Elle permet de fortifier l’organisme tout en luttant contre les méfaits du mauvais stress interne.

Elle régularise et équilibre, que ce soit les hormones du corps, les grandes fonctions physiologiques, le système nerveux et les cycles veille / sommeil. Ainsi, la cure d’ashwagandha permet d’éviter les réveils nocturnes dus à un excès de fatigue nerveuse générale. Effet renforcé par la présence naturelle de tryptophane. L’ashwagandha est riche en alcaloïdes (pipéridine, pyrazole, pyrrolidine, etc), en phytostérols (withanolides, β-sitostérol…). C’est une composition en antioxydants similaire aux ginsenosides du ginseng.

L’ashwagandha contient en outre plusieurs acides aminés essentiels, dont le fameux L-tryptophane et des oligo-éléments biodisponibles, dont le fer. On l’appelle aussi le ginseng indien. L’ashwagandha permet aussi de faciliter la digestion.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.