Calendula

alt   Calendula officinalis

Asteracée (proche d’Arnica) à tige dressée, de 30 à 50 cm. Facile à cultiver, cette plante méditerranéenne aime particulièrement le soleil. D’ailleurs, le nom « souci » est tiré du latin « solsequia » qui signifie littéralement « qui suit le soleil ». Ainsi, vous verrez les fleurs de calendula s’ouvrir au petit matin et se refermer en même temps que le coucher du soleil. Ce n’est donc pas pour rien si cette petite plante attire l’attention sur elle depuis des millénaires, d’abord pour son fort pouvoir colorant, très utilisé pour les teintures capillaires ou comme colorant alimentaire. 

NOM FRANCAIS : Soucis des jardins (Ang.: Marigold / Esp.: Maravilla)

PRINCIPES ACTIFS :

  • du carotène (pro vitamine A) et du manganèse qui apportent au calendula des propriétés anti-inflammatoires proches de celles de l’arnica,
  • des saponosides dérivés de l’acide oléanolique,
  • des polyphénols,
  • une huile essentielle (0,1 à 0,4 %) qui affiche des vertus bactéricides,
  • des stérols,
  • des alcools triterpéniques,
  • des polysaccharides immunostimulants
  • de l’acide silicique.

INDICATIONS phytothérapiques : par voie externe, pour son action :

  • cicatrisante : plaies ouvertes, infectées, suppurantes (traumatismes génitaux, blessures par arme à feu)
  • apaisante : peaux sèches, peaux délicates des bébés,
  • antioxydante : coups de soleil, brûlures de l’œil, de la bouche, de l’œsophage (corps étranger)
  • régénérante : écorchures, coupures, gerçures,
  • antiseptique : plaies, psoriasis, acné, ulcères, mycoses,
  • anti-inflammatoire : piqûres d’insectes, urticaires,
  • anti-œdémateuse : contusions, coups…

Plus rarement, le calendula fait l’objet d’une utilisation par voie interne. Il peut avoir des effets régulateurs sur le cycle menstruel ou drainer le foie. La plante affiche des propriétés digestives intéressantes en cas d’inflammations gastriques. Elle est également réputée pour son efficacité contre les maux de gorge et la fièvre.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Mercure (Kollitsch p. 190) : “La sclérose en plaques

  • Epuisement nerveux avec irritabilité, courbatures … 
  • Plaies du système nerveux central (avec Hypericum), du traumatisme cortical (avec Natrum sulf.)
  • atteintes ganglionnaires (abcès, Hodgkin, leucémies)
  • ou atteinte dégénérative (S.E.P. en 1 DH, 30 gouttes par jour)

Modalités : Hypersensible au bruit et à l’air froid

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Carbo / Manganèse / Euglobulines Alpha
  • Augmente les tests : Mercurius / Alpha 1 et 2 précipitines

CALENDULA OFFICINALIS essence spagyrique : Fait cicatriser les blessures de l’âme, pansement. Cicatrise parfois trop vite, à combiner avec Gentiana lutea (les “non-dits”) et Amygdala amara (cicatrisation énergétique). On se fait du souci ou on a des soucis.

Proche :

CALENDULA ARVENSIS … le Soucis des champs (beaucoup plus petit) 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.