Cas clinique = Verrues – Papillomatose

Print Friendly, PDF & Email

Cas clinique vétérinaire = Verrues – Papillomatose

Notre ami “Naiko”, 🐶  Chien, Nova Scotia mâle, de 6 mois, est venue en consultation au mois d’Octobre car il avait plusieurs verrues dans la bouche = “papillomatose orale” ; cela fait déjà 3 mois, donc à partir du moment qu’il a quitté l’élevage. De plus, quelque temps après, il avait vécu des inondations dans le village où il habite ; cela avait aussi changé son comportement : à présent, il aboie et protège sa gamelle.
En fait toutes ces informations sont précieuses! On verra pourquoi…! 😊
Les papillomes de la surface de la peau ou des muqueuses apparaissent généralement chez des animaux plus jeunes et sont provoqués par des virus. Le terme papillomatose est utilisé pour décrire la forme multicentrique qui apparaît plus fréquemment sur la peau et les muqueuses du tube digestive supérieur, génitales et de la vessie chez divers mammifères (dont l’Homme !).
La papillomatose  est plus fréquente chez les chevaux, les chiens et les bovins. 🐎🐕🐄💚
Les virus des verrues sont des petits virus (moyenne 55nm), à ADN double-spirale appartenant à la famille Papovaviridae. Le virus est transmis par contact direct, par les objets (et peut-être par les insectes).
Chez les chiens, 2 formes de papillomes canins surviennent, principalement chez les jeunes chiens :
1/ Les papillomes oraux sont des excroissances multiples, grises ou blanches, en chou-fleur ou piliformes sur le palais, la langue et/ou l’oesophage et peuvent gêner la mastication. Une nécrose et des surinfections peuvent apparaître et provoquer une odeur de putréfaction.
2/ La papillomatoae infectieuse est une maladie auto limitée, mais la durée des verrues varie considérablement.
L’ablation chirurgicale peut être conseillée si les verrues sont suffisamment désagréables. Les animaux atteints peuvent être isolés des animaux sensibles, mais la période d’incubation est longue et des nombreux animaux ont probablement été infectés avant que le problème soit détecté.
Selon la Médecine Traditionnelle chinoise (MTC), il s’agit d’une “non gestion des chairs”, donc d’une blocage au niveau de la rate – pancréas ; son aspect viral est une “attaque de la chaleur externe” et avec son aspect interne et émotionnel du “feu du Foie” par la colère (Naiko aboie et protège sa gamelle) qui va “assècher le sang” et provoquer des “nouures sèches à la peau”.
 🔥
Selon la vision de l’Homéopathie, un blocage de la Rate, c’est un signe que l’animal doit s’adapter à son environnement (Naiko à laissé son élevage et a vécu des inondations)!
Au niveau du traitement j’ai choisi deux remèdes homéopathiques : Acidum nitricum (sur le caractère et la localisation des verruesverrues) et Lycopodium clavatum (sur son comportement).
Un mois plus tard…les verrues ont disparus! 😊🐶💚
A propos de l'auteur
Marisa Neves
Diplômée en Médecine Vétérinaire (FMV, Lisbonne) Diplômée en Acupuncture Vétérinaire (IMAOV, Paris) Étudiante en Homéopathie (FFMI, Genève)