Les dicotylédones dialypétales
Les dicotyléones dialypétales

Les fleurs à pétales libres (dicotyléones dialypétales) F / Les Thalamiflores primitives F.1 – les dialycarpiques, à pièces florales nombreuses, disposées en spirales : sorte de grandes fleurs avec une “foret d’étamines” ! F.1a Les Renonculacées Plantes évoluées, mais assez archaïques, des régions tempérées, aquatiques (rana = grenouille) et froides de l’hémisphère nord (plantes de l’humidité qui fuient la chaleur… En savoir plus

Les rosacées (dicotylédones dialycarpiques)

H.1a – Les Rosacées comptent 2000 espèces, de la zone tempérée de l’hémisphère nord, dont certaines arborescentes (= faculté de devenir minéral). Ce sont des plantes évoluées (ovaire infère – 5 sépales – pétales – étamines, mais carpelles soudées), aux fruits riches en sucres et HE, en tanins (surtout si poussent sur sols humides : les tanins les rendent imputrescibles) et cyanogène… En savoir plus

Les fabacées (dicotylédones dialypétales)

H.4 – Les Fabacées (ou légumineuses) comptent 12000 espèces, présentes partout mais n’aimant pas le froid. Il existe des formes herbacées (dans les régions tempérées) jusqu’aux gigantesques arbres tropicaux. Elles intercalent entre leurs racines et la terre minérale des bactéries métabolisant l’azote du sol : leur corps végétal est riche en produits azotés comme ceux des animaux. De plus, ce… En savoir plus

Les apiacées (dicotylédones dialypétales)

H.6 – Les apiacées, ou Ombellifères, comptent 2600 espèces. C’est une famille homogène de dispersion étendue, surtout des régions tempérées de l’hémisphère nord. Elles se caractérisent “dans l’espace” (= choix des structures sur lesquelles elles vont agir) par : a – leur aspect d’herbes annuelles, à appareil souterrain varié (racine pivotante, rhizome, tubercule), b – leur tige cannellée et creuse, parcourue… En savoir plus