Cinnamomum zeylanicum

   CINNAMOMUM ZEYLANICUM

Lauracée asiatique (proche du camphre = Cinnamomun camphora). Arbre de 10 à 15 m, très branchu, à écorce épaisse et rugueuse. Feuilles persistantes, ovales-oblongues, à 3 nervures principales apparentes. Fleurs régulières et blanchâtres. Baie à graine sans albumen. Originaire de l’Inde occidentale et de Ceylan (Sri Lanka). L’écorce (Cannelle) est utilisée comme épice pour l’alimentation.

NOM FRANÇAIS : le Cannellier (Ang.: White cinnamon / Allemand: Zimtbaum / Esp.: Canela)

PRINCIPES ACTIFS : essence et tanins

INDICATIONS traditionnelles : antiseptique et anti-spasmodique intestinal (“l’intestin débacleux”, ex.: colite amibienne) et urinaire (cystites récidivantes). Stimulant (tonicardiaque) et aphrodisiaque, ocytocique. Antirhumatismal.

HOMEOPATHIE diathésique : groupe de la Silice (Kollitsch p. 351). Répertoire de KENT = 24 symptômes : hémorragies à la moindre fatigue.

PSYCHE (B. Vial) : “Manque de confiance en eux : jouent et perdent de tous côtés” ? 

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  1. Baisse les paramètres : Bêta précipitines / Albumines 
  2. Augmente les paramètres : Ammonium / Euglobulines Bêta / Carbo

PHYTOTHERAPIE CHINOISE : les brindilles de Cinnamomum cassia (GUI ZHI) Cette “tige de cannelle” est de nature tiède piquante et sucrée :

  1. A pour tropisme le cœur les poumons et la vessie
  2. A pour fonction de libérer la surface
  3. Active la circulation du Yang Qi
  4. Indiquée dans les syndromes externes de vent-froid

Distension abdominale. Arthralgies sensibles au vent-froid.

Et son écorce (ROU GUI) … influe sur les parties centrales du corps par leurs propriétés chauffantes (disperse le froid, améliore la circulation du Qi).

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.