Cydonia vulgaris

Le coing, est le fruit du cognassier (rosacée), Cydonia oblonga.

Cet arbre relativement petit (5-7m) et pouvant atteindre une grande envergure (4-6m) qui est originaire du Moyen-Orient et pousse principalement dans des climats de type méditerranéens, en Espagne, en Grèce, au Portugal. Ce fruit arrive à maturité en fin d’automne. En Italie, on le connaît sous le nom de « pomme cotonneuse ».

Les Grecs antiques connaissaient déjà ce fruit sous le nom de « Pomme de Cydon ». Ils pensaient que ce fruit pouvait éloigner les mauvais esprits. C’était aussi un symbole d’amour  et de fertilité.

Chez les Romains, c’est son huile essentielle qui était utilisée pour fabriquer certains parfums.

Introduit en Provence au début du XVe siècle, il connut très rapidement une grande popularité.

PHARMACOPEE : C’est un fruit très acide, avec un pH de +- 3.7 qui possède un grand pouvoir astringent. Il contient aussi une grande quantité de fructose et de glucose. C’est une source très importante de fibres, nécessaires au bon fonctionnement du péristaltisme intestinal et au « bon nettoyage » du tube digestif.

C’est une bonne source en Vit C, mais qui a tendance à disparaître au moment de la cuisson.

Le coing est connu pour contenir une grande quantité de pectine qui est une substance fibreuse épaississante pouvant,  en se chargeant d’eau se transformer en gel. La pectine permet de faire diminuer le  taux de cholestérol sanguin et la glycémie. Elle favorise la satiété et retarde la vidange gastrique. Elle protège aussi les cellules intestinales contre les infections microbiennes.

Enfin elle contient de nombreux antioxydants, comme certains composés phénoliques qui auraient des effets positifs sur la prévention des cancers du côlon et des Reins.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Fer (Kollitsch p. 161. Constipation chez les anémiques, neurasthénie et baisse de la libido.

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) : remarquable dans tous les cas de pollinose, avec Citrus vulgaris. L’association de ces deux remèdes est d’ailleurs proposée par la médecine anthroposophique dans le complexe : Gencydo (lab. Weleda)

Que dit la MEDECINE CHINOISE ?

Déjà relatées dans certains compendiums de pharmacopées chinoises, les vertus de son fruit sont connues depuis plus de 4000 ans. Wen Po 榅桲 , le coing, est de saveur Acide et Douce et de nature Tiède.

  • La nature tiède réchauffe l’organisme, augmente les métabolismes et stimule les fonctions vitales.
  • La saveur acide est astringente. Il est dit d’elle qu’elle « rassemble ». Consommée sans excès, elle agit sur le Foie, il est dit « qu’elle nourrit les tendons et les muscles ».
  • La saveur douce quant à elle est un fortifiant général. Il est dit « qu’elle nourrit, tonifie et humidifie ».

Une combinaison de saveur douce et acide permet de régénérer les liquides organiques et d’apaiser la soif.

Ce fruit, possède une grande action de tonification de l’énergie de la Rate qui, rappelons-le, est le chef d’orchestre de la digestion du bol alimentaire en MTC. Le coing est excellent à prendre quand on souffre de « grippes intestinales », de vomissements acides avec des distensions abdominales et de problèmes d’inappétence.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.