La fièvre de l’enfant

La fièvre de l’enfant

La fièvre de l’enfant … Ne pas s’affoler : la fièvre devrait dans ce cas être considérée comme une alliée, non comme un danger, non comme une maladie mais comme une réaction à la maladie, une réaction potentiellement curatrice qui va faciliter l’éradication des bactéries ou des virus. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) donne une indication rassurante : Il n’est pas nécessaire de traiter systématiquement la fièvre, surtout si elle est bien supportée par l’enfant. 

Aux Etats-Unis, l’hôpital et le Centre de recherche pour les enfants de Seattle vont même plus loin en expliquant qu’une fièvre normale, comprise entre 37,8°C et 40°C, est bénéfique pour un enfant malade. En définitive, c’est la réaction de la personne plus que la lecture d’un chiffre sur un thermomètre qui est le meilleur indicateur de la conduite à tenir. Si la personne a l’air de mal tolérer la fièvre, n’attendez pas, même si la fièvre est modérée. Consultez votre médecin, en particulier :

  • Chez le bébé de moins de 1 mois. Ceci peut être une urgence médicale.
  • Lorsque l’enfant ne veut pas boire, n’urine pas d’une manière normale, ou ne se comporte pas normalement.
  • Chez l’enfant se plaignant d’un mal de cou ou d’un cou raide, d’un mal de tête aigu, ou souffrant de vomissements persistants.
  • Chez l’enfant souffrant de douleurs aiguës au ventre ou à l’oreille.
  • Chez l’enfant léthargique qui n’arrive pas à se réveiller complètement, semble faible, sans vie, et n’établissant pas de contact visuel direct.
  • Lorsque la fièvre reste élevée pendant plus de 3 à 5 jours.

 

Faire boire l’enfant, le découvrir, surveiller et noter la température. Faire préciser si l’enfant a soif / pas soif … s’il transpire ou non …

             Trois remèdes fondamentaux :

  1. Aconit (s)  … après exposition au froid, ne transpire pas – au début (pas après la 6ème heure)
  2. Belladonna (ca) ++ … face rouge (chaleur sur plénitude en MTC)
  3. Ferrum phosphoricum  …  face rosée, fébricule (chaleur sur vide en MTC) otite, dent Et les symptômes d’accompagnement : dentaire, diarrhée, maladie infantile …

Mais ce peut être aussi :

  • Apis (hg) … fièvre sans soif, oedèmes des amygdales, mal de gorge amélioré par les boissons froides
  • Arnica montana (hg) … face chaude et corps froid
  • Lachesis (ge) … avec cyanose de la face.

NB. en prévision des poussées de fièvre, prescrire à la première consultation une boite de suppositoires (à garder au frigo.) de : “Chamomilla composé” (lab. Weleda) ou “Viburcol” (lab. Heel), à donner à raison de 1 à 3 suppositoires par jour, qui maintiendront le fièvre au dessous de 39° (mais sans la supprimer artificiellement, car la poussée thermique est essentielle à la réponse anti-infectieuse) et feront disparaître le risque convulsif qui terrifie les mères.

La formule CHU « Belladonna complexe » (Argentum metal. + Belladonna + Ferrum phos. 30K) en granules convient aussi parfaitement.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.