Dysbiose intestinale

Accueil Forums Forum de discussions Dysbiose intestinale

Mots-clés : ,

Ce sujet a 7 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Jean Yves Henry Jean Yves Henry, il y a 2 ans et 5 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #12289
    Anne BASQUIN
    Anne BASQUIN
    Participant

    Bonjour.

    Je souffre de problèmes digestifs depuis plus de deux ans, suite à une grosse fatigue et plusieurs traitements antibiotique.
    Mes principaux symptômes sont ceux d’une colopathie fonctionnelle avec des troubles du sommeil, un amaigrissement (-14 kg en deux ans), des problèmes de bouche (ulcérations de la langue) et intolérances alimentaires surtout au lactose. J’ai perdu une grosse partie de ma masse graisseuse et de ma masse musculaire.
    Mon médecin traitant est dépassé par la situation, il m’a mis sous Trimébutine pour calmer les douleurs et les spasmes.
    Dernièrement, comme je suis un peu désespéré, je me suis fait faire un test des Métabolites Organiques Urinaire, car je suis convaincu d’avoir une dysbiose intestinale.
    Mon médecin refuse de prendre en compte le résultat de l’analyse car ce n’est pas lui qui me l’a prescrit et qu’il ne connait pas ce genre d’analyse. Je ne sais plus à qui m’adresser.
    Voici le résultat du test des MOU : MOU
    Qu’en pensez-vous ?

    Cordialement.

    PS: Je suis un homme de 44 ans.

    #12334
    Jean Yves Henry
    Jean Yves Henry
    Admin bbPress

    Désolé, mais les résultats du test MOU ne s’affichent pas sur le forum …
    vous pouvez par contre m’en écrire les conclusions ?
    je pense par ailleurs que vous avez du essayer divers pré et probiotiques, avec quels résultats ?
    Causes de la fatigue et de ces traitements anti-biotiques ?

    #12350
    Anne BASQUIN
    Anne BASQUIN
    Participant

    Bonjour,

    Voici les conclusions du test MOU :

    2) MARQUEURS BACTERIENS :

    La présence en quantité excessive d’un ou de plusieurs métabolites bactériens évoque davantage une prolifération de bactéries de putréfaction appartenant au genre Clostridium. Il s’agira plutôt ici d’une alimentation trop riche en protéines et en graisses, avec apport insuffisant en hydrates de carbone.
    Les bactéries consomment de préférence les acides aminés aromatiques, c’est-à-dire la phénylalanine (métabolisée en benzoates), la tyrosine (métabolisée en phénols) et le tryptophane (métabolisé en indoles).
    Les phénols et les indoles correspondent à des acides aminés favorisant un PH des selles plus alcalin.

    Hausse du Tricarballylate (0,59 mg / g créatinine) (métabolite de l’aconitate – métabolite de dysbiose bactérienne) est le témoin d’une carence en magnésium Les souches bactériennes aérobies produisent grâce aux hydrates de carbone du tricarballylate. Cet acide a une activité chelatante et produit des complexes de magnésium, calcium et zinc – ce qui a pour conséquence un déficit en ces micronutriments.

    Hausse du P-OH-Phénylacétate (24,43 mg / g créatinine) (métabolite de la tyrosine et témoin d’une dysbiose parasitaire et bactérienne)
    Cet acide organique urinaire constituerait un dérivé présent au cours du métabolisme de certains clostridies et / ou lors d’infestation par Giardia intestinalis (métabolisme tyrosine dépendant). Pullulation microbienne ou augmentation de la perméabilité intestinale, favorisant le passage dans la circulation de métabolites microbiens, sources de malaise, fatigue, amaigrissement, parfois fièvre, par des mécanismes variés dont la libération de TNF pour les composés phényls (p-OH-phénil-acétate). De plus : C’est un signal du mécanisme de destruction qui aboutit à l’apoptose. Elle stimule la production de radicaux libres qui participent à la prolifération cellulaire. Une concentration élevée de cet acide peut être accompagnée d’une prolifération cellulaire/tissulaire et d’un déficit en vitamines C. La vitamine C a des qualités antiproliféraive et stabilisatrice vis à vis de la trophicité cellulaire / tissulaire.

    J’ai aussi fait un test INDICAN:

    INDICAN assez importante ( Positif +++)

    “L’indican est un indicateur d’une prolifération de bactéries anaérobies dans l’intestin. Il est produit à partir du tryptophane par les bactéries intestinales. Normalement très peu d’indican est retrouvé dans les urines. Un taux élevé d’indican dans l’urine est le témoin d’un régime hyperprotéiné ou d’une digestion protéique insuffisante. Si les protéines ne sont pas digérées correctement, les bactéries du tube digestif agissent sur ces dernières causant une putréfaction coeliaque et produisant des indoles qui sont pour une partie réabsorbée et converties en indican au niveau du foie.
    Conditions d’une hausse de l’indican dans les urines : 1/ Maldigestion et/ou malabsorption des protéines(Insuffisance d’acidité gastrique et/ou Insuffisance d’enzyme digestive (protéases comme la trypsine, pepsine, chymotrypsine) et/ou Syndrome de malabsorption) 2/ Déséquilibre de la flore intestinale avec prolifération de la flore protéolytique de putréfaction 3/ Détoxification hépatique inefficace”

    Je prends du Lactibiane référence depuis 6 semaines mais je ne ressens pas de grandes améliorations, je prends aussi de la Perméaline (Glutamine) que je tolère bien.

    Je prenais du Trimébutine 200 mg (Débridat) deux fois par jour, mais j’ai arrêté car ça me provoquait des éruptions cutanées.

    Je suis sous IPP pour traiter un reflux gastro-œsophagien qui me provoque une amygdalite chronique et des maux de gorge, j’ai une hernie hiatale.

    Ma fatigue est apparue il y a deux ans, je travaillais en alternance jours / nuits sur un poste sédentaire, en octobre 2013 j’ai fait une thrombose veineuse superficielle mal diagnostiquée, ce qui m’a valu l’administration d’AINS à haute dose pendant une semaine, la thrombose à été diagnostiquée la deuxième semaine par un Doppler, de toute façon vu l’état de ma jambe le diagnostique était évident. On m’a traité par Arixtra pendant 7 semaines, puis 4 semaines supplémentaires à cause d’une récidive. On m’a fait tous les examens complémentaires pour écarter un problème organique qui aurait pu causer cette phlébite (Scanner, Fibro, Coloscopie et tests génétiques), cette période m’a énormément stressée.

    Au printemps 2014 je consulte pour des douleurs abdominales et des diarrhées, on me met sous Panfurex, quelques jours plus tard je constate que ma langue a changée d’aspect, blanchâtre, chargée, j’ai des maux de gorge, on me met sous Amoxyciline et corticoïdes. Les maux de gorge ne passant pas, mon médecin double mes doses d’iPP, 40 mg le matin et 40 mg le soir pendant 14 jours.

    Je constate une perte de poids, 4 kg depuis 4 mois, je continuerais à perdre 1 kg par mois jusqu’à atteindre 60 kg (-14 kg). Je mesure 178 cm.

    Les maux de gorge persistent et ma langue me gène, je pense à une mycose alors je commence à éviter les aliments sucré et les produits laitiers que je ne digère plus.

    En aout 2014 j’ai fait une grosse hématurie, on m’a refait un scanner pour chercher un calcul qui était déjà présent sur le scanner de l’année précédente mais qui n’était pas obstructif, et finalement le radiologue ne l’a pas retrouvé, conclusion a été faite que l’hématurie a été causée par l’évacuation du calcul (7mm) par voie naturelle, je l’aurais senti passé. Une semaine plus tard je me retrouve aux urgences pour coliques néphrétiques, on m’extrait le calcul et on me pose une sonde JJ durant une semaine.

    Après extraction de la sonde, je souffre d’urétrite durant deux semaines, on me prescrit des anti-inflammatoires.

    En décembre 2015 mon généraliste m’a dirigé vers un hématologue car j’ai des adénopathies multiples, j’ai aussi vu un gastroentérologue pour écarter la maladie de Crohn, on m’a fait une vidéo capsule, tout est normale. On m’a conseillé de suivre un régime sans gluten, pourtant je suis négatif au test d’intolérance au gluten.

    Aujourd’hui mon poids c’est stabilisé à 61 / 62 kg pour 1,78 m, j’ai tout le temps faim, j’ai souvent froid, des vertiges, des troubles du sommeil (je suis sous havlane depuis un an), des troubles de l’humeur (irritabilité) et des lésions buccales récidivantes (ulcérations de la langue), je suis en psychothérapie depuis un an car mon médecin pense que je somatise mais je ne prends pas d’antidépresseurs car mon psy ne m’a pas diagnostiqué dépressif.

    Dernièrement je suis allé voir un homéopathe uniciste qui m’a dit que j’avais des “amibes” et il m’a prescrit un traitement à base de pulsatilla, je n’ai pas ressenti d’améliorations.

    Voilà, je crois que j’ai fais à peu près le tour.

    Merci Docteur.

    #12551
    Jean Yves Henry
    Jean Yves Henry
    Admin bbPress

    En effet, ce n’est pas brillant ! Je vous propose de faire un PRS pour avoir une vision plus claire de la façon dont fonctionne votre système immunitaire (je peux vous adresser un kit).

    #12552
    Anne BASQUIN
    Anne BASQUIN
    Participant

    Bonjour Docteur,

    Que signifie un taux de zinc élevé ?

    Analyse faite en février 2016

    Zinc (ICP/MS)

    Mon Taux :
    1077 µg/l Valeurs de référence 551-925 µg/l
    16,5 µmol/l 8,4-14,1 µmol/l

    Dernier Hémogramme.

    HEMOGRAMME
    NUMERATION GLOBULAIRE [Ac]
    SYSMEX XN 9000 (impédance, cytomètrie de fluxspectrophotométrie
    Sang
    total EDTA

    Analyse du 24-02-2016
    Antérioritées 13-02-2016

    Hématies 4.16 T/L (4.50−5.80) 4.44
    Hémoglobine 12.9 g/dL (13.0−17.0) 13.5
    129 g/L (130−170) 135
    Hématocrite 38.5 % (40.0−50.0) 40.4
    0.385 (0.400−0.500) 0.404
    V.G.M 92.5 fL (82.0−97.0) 91.0
    T.C.M.H 31.0 pg (27.0−32.0) 30.4
    C.C.M.H 33.5 g/dL (32.0−36.0) 33.4
    335 g/L (320−360) 334
    RDW distribution des GR 13.0 12.9
    Leucocytes 3.19 G/L (4.00−10.00) 2.78
    FORMULE LEUCOCYTAIRE
    Formule réalisée par XN 9000 [Ac]
    Polynucléaires neutrophiles 43.6 % soit 1.39 G/L (1.50−7.00) 1.32
    Polynucléaires éosinophiles 2.8 % soit 0.09 G/L (0.10−0.40) 0.04
    Polynucléaires basophiles 0.9 % soit 0.03 G/L (0.00−0.10) 0.02
    Lymphocytes 42.0 % soit 1.34 G/L (1.50−4.00) 1.08
    Monocytes 10.7 % soit 0.34 G/L (0.20−1.00) 0.32
    PLAQUETTES [Ac]
    SYSMEX XN 9000 − impédance− Sang total EDTA
    13−02−2016
    Plaquettes [Ac] 161 G/L (150−400) 180

    Je suis partant pour un PRS.

    Bonne journée

    #12570
    Jean Yves Henry
    Jean Yves Henry
    Admin bbPress

    Le taux de Zinc élevé évoque une intolérance alimentaire :

    Bilan des intolérances alimentaires


    Adressez-moi votre adresse par la rubrique “contact” et je vous adresserai un kit de prélèvement PRS

    #12957
    Line Cabot
    Line Cabot
    Membre

    Bonjou je soufre de rosaceé. Je pense que la cause est le SIBO ou la candida. Ma Rosaceé a commencé tres vite. Un jour apres une situation de stress , mai javais un diet riche un sucre et hydrates de carbone. Quand je prens de des antibiotic naturelle je me sans mieux.

    Jai fai un examen de bacterial module is sapelle urinary organic metabolites

    mais je sai pas quoi ca veux dire 4-OH- Phenylacetate 2-OH Phenylacetate

    et 4-OH Benzoate mais jai le maximum de cest bacterial module.

    Merci Doctor Henry pour votre attention , excusez moi mon francais

    #13081
    Jean Yves Henry
    Jean Yves Henry
    Admin bbPress

    Vous habitez dans quelle région ?

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.