Lexique clinique

LEXIQUE CLINIQUE

  • Le signe “<” signifie “aggravé par”
  • Le signe “>” signifie “amélioré par”

Acarioses … maladie liée aux poux (de tête ou de pubis = morpions !)

Acidose … contraire d’alcalose, tendance à la baisse du pH tissulaire. Celle-ci n’est que locale (les acidoses générales sont du ressort de la réanimation), induite par la sécheresse et se manifestant par des inflammations, douleurs, fissures et ulcérations.

 

AGPI = acide gras poly-insaturé : Oméga 6 (aux effets hormonaux et pro-inflammatoires) et Oméga 3 (aux effets psychotoniques et anti-inflammatoires)

AINS : anti-inflammatoire non stéroïdien, ex. Brufen, Nifluril … 

Alpha 1, Alpha 2, Bêta et Gamma : il s’agit des différents groupes de globulines du sérum.

Antidote … En homéopathie, un “remède antidote” d’un autre correspond à son pour atténuer la phase d’aggravation thérapeutique d’un premier remède, et non pour faire disparaître ses effets. 

Antigènes et Anticorps : les antigènes sont des molécules ou organismes étrangers au corps et reconnus comme tels / les anticorps sont des protéines de défense sécrétés par le système immunitaire, chacune étant spécifique d’un antigène particulier

Antiagrégant plaquettaire : substance qui ralenti le temps précoce de la coagulation (ex.: l’aspirine)

Antipyrétique : médicament visant à faire baisser la fièvre (on dit aussi “fébrifuge”)

Approche diathésique : recherche des symptômes et des remèdes à travers un type de pathologie récidivante.

Asthénie : fatigue et le repos ne défatigue pas.

AT …  Analyse transactionnelle : forme de psychothérapie humaniste, par analyse didactique des rapports intra et interpersonnels, élaborée par E. Berne.

ATM … abréviation de “Articulation temporo-maxillaire”, en anglais TMJ

Atopie : maladie infantile qui commence par de l’eczéma (avant l’âge de 6 mois) et se continue en alternant les troubles allergiques (rhume des foins, asthme …). Le lait de vache les aggrave assez systématiquement, la désensibilisation est sans effet.

Auto-immunes : affections graves liées à l’agressivité des systèmes de défense du corps contre certains de ses propres organes.

Avers / Revers  … MTC : Superficie (peau-muqueuses) / profondeur (organes)

 

Bearing-down  …  Sensation de prolapsus des organes du petit bassin, parfois causée par une simple congestion veineuse (avant ou pendant les règles) qui oblige à croisez les  jambes en position assise. 

 

Biothérapies : terme qui englobait autrefois en France l’ensemble des thérapeutiques naturelles. Il est utilisé à présent pour désigner les traitements lourds par les anticorps monoclonaux (sorte de chimiothérapie immunologique) !

Blennorragie : infection génitale par les gonocoques (MST)

 

Cataménial … Troubles en rapport avec les règles

CHU (ex CHIT) …  Complexes homéopatiques d’urgence : ensemble de 45 formules permettant de gérer l’urgence au cabinet (tubes granules, en 30 K). Anciennement appelé “complexes homéopathiques injectables tyndalisés” quand elle était disponible en flacons injectables.

 

C.I. : abréviation de “contre-indication”

Cirrhose … toute pathologie hépatique chronique s’accompagnant de modification de la structure du foie. Les causes en sont généralement alcoolique, virale, alimentaire ou médicamenteuse.

CIVD …  Coagulation intra-vasculaire disséminée (pathologie gravissime)

Colloïde : suspension de solides ou de corps gras dans un liquide (façon “vinaigrette”), le corps est composé de 60% d’eau et de glucides, lipides et protéines sous forme colloïdale.

Complément : système enzymatique produit par le foie qui est un élément important des défenses immunitaires innées. Les fractions C3 et C4 en sont les facteurs dosables

DDB … Dilatation des bronches, maladie pulmonaire chronique, de mécanisme auto-immun.

DNV : Dystonie neuro-végétative, patient à l’émotionnel fragile et aux réactions et réflexes exacerbés.

Draineur : plante qui, utilisée à dose pondérale, assure la relance des fonctions d’épuration

Diathèse : tendance du patient à présenter sans cesse le même type d’affections, plus simplement « fragilité de terrain », quand c’est familial, on parle aussi de “prédisposition”.

Dysthyroïdie : trouble thyroïdien symptomatique, sans encore de perturbation biologique franche

Dystonie (neuro-végétative) : patient fatigable, à l’émotionnel fragile et aux réactions et réflexes exacerbés.

Electrophorèse … Méthode physique de séparation des protéines du sang par l’application d’un potentiel électrique de faible intensité et de haut voltage.

Emphysème … infiltration du parenchyme pulmonaire par un gaz, réduisant considérablement la capacité fonctionnelle d’oxygénation du poumon (évolution de la plupart des maladies pulmonaires graves)

Endocrinien : qui concerne les glandes endocrines (thyroïde, pancréas, surrénale, ovaire ou testicule)

Enzyme : protéine complexe destinée à accélérer dans les tissus une réaction biochimique particulière. Certaines d’entre elles ont à leur surface un oligoélément catalyseur (Cuivre, fer, sélénium, Zinc …)

Equilibre immunitaire : stabilité des phénomènes alternant d’inflammation et de sclérose (cicatrisation) 

Erythèmes : rougeurs de la peau

Etat inflammatoire : mobilisation des systèmes de défense du corps, afin de faire face à une contrainte mécanique, microbienne, métabolique …

Etiologique : qui se rapporte aux causes.

Euglobulines : 10% environ des globulines qui ont un comportement particulier à saturation du milieu (elles « nagent » mieux que les autres). C’est un bon marqueur du niveau du stress oxydatif sérique

 

Fascias : ensemble des tissus ligamentaires qui prolongent les tendons et séparent les muscles

Feng … “Vent” en MTC (se prononce « fong »), évoque une agression, une contrainte psychologique, la prise d’un remède toxique, se manifeste par des symptômes fugaces et changeant de place fréquemment.

FIV … sigle de Fécondation in vitro 

Floculation : méthode biologique simple de mesure de la dégradation des qualités optiques d’une solution en présence d’un réactif, encore largement utilisée pour le dosage de certains corps, on parle aussi de “turbidimétrie”.

Foyer inférieur … en MTC, les organes des pôles Rein + Foie

Foyer supérieur  …  en MTC, les organes des pôles Cœur + Poumon  

     

GB / GR … Globules blancs / Globules rouges

GEU … sigle de Grossesse extra-utérine (urgence chirurgicale) 

GI  … Gros intestin, colon (viscère du Poumon en MTC)

 

HCG … Hormone chorionique gonadotrope (signe le début d’une grossesse) ou la présence d’une mole hydatiforme. 

HLA … “Human Leucocyte Antigen” = Complexe majeur d’histocompatibilité (porté par le chromosome 6), qui régule les réactions immunes de la personne.

HMD … abréviation pour “Humidité”  

Holographique … Qui a la structure d’un hologramme, c’est à dire que “chaque partie contient le tout”.  

Homéostasie : c’est la tendance à l’équilibre d’un système. Elle fait appel à la notion de rétroaction (feed-back).

Homotoxicologie = concepts et méthodes thérapeutiques du dr. H.H. Reckeweg (remèdes distribués par le laboratoire Heel) 

HTA = hyper-tension artérielle (NB. valeurs normales variables avec l’âge)

 

Hypo/Hyper-fonction : insuffisance ou excès “d’activité” tissulaire

 

Hyalinoseinflammation chronique (hyper Bêta et Gamma) caractérisant le vieillissement qui s’accompagne de dépots de mucopolysaccharides et de protéines au sein du collagène.

Hypo/Hyper-fonction : insuffisance ou excès “d’activité” tissulaire

Ischémie … obstruction conduisant à l’arrêt de la circulation artérielle

 

Key-note … Symptôme clé, typique d’un comportement, permet le choix du remède sur un seul symptôme, presqu’à coup sûr.

 

Kuppfer … Cellules de Kuppfer du foie = macrophage hépatique pouvant phagocyter des particules colloïdes présentes dans le sang.

 

LCR : abréviation de “liquide céphalo-rachidien” (baigne les méninges et le cerveau).

 

Lithiase … présence de calculs (de diverses natures) dans un viscère (voies urinaires, VB et glandes salivaires essentiellement).

 

Luèse : diathèse caractérisant les maladies présentant des fissures et des ulcérations, correspondant aux symptômes d’un “vide chronique d’eau du Rein”.

Lymphoïde : système circulatoire particulier qui a son relais dans les ganglions du corps et constitue une sorte d’égout des déchets du catabolisme tissulaire

MAI = Maladie auto-immune (le système immunitaire se trompe de cible)

MALT/GALT … Mucus/Gut Auxilary Lymphoïd Tissue : système amplificateur de la réponse immunitaire, de localisation essentiellement muqueuse et digestive, qui active et renseigne le SRE sur les différents antigènes à son contact.   

 

Matière médicale homéopathique … Livre décrivant l’ensemble des symptômes provoqués par chaque remède

Métabolisme : rapport entre l’anabolisme (fonctions de régénération, croissance organique) et le catabolisme (fonctions d’élimination des déchets, de destruction des tissus morts ou vieillissants)

Métastase : déplacement d’une pathologie d’un organe sur un autre (ex.: goutte articulaire et pharyngée) et pas seulement dans le domaine cancérologique !

 

Moi …  Vécu et organisation de l’identité (terme psy).

 

MST … Maladie sexuellement transmissible 

 

NBC :  abréviation de “névralgie cervico-brachiale” (douleur irradiée à partir du cou)

Nodule thyroïdien : sorte de kyste (hypo, normo ou hyper sécrétant) au sein du parenchyme de la thyroïde 

Nosodes : remèdes homéopathiques préparés à partir de tissus humains malades (marqueurs du conflit Antigènes-Anticorps)

 

Nodule thyroïdien : sorte de kyste (hypo, normo ou hyper sécrétant) au sein du parenchyme de la thyroïde

 

NTSA  …  Nodule thyroïdien sécrétant autonome, pathologie hyperthyroïdienne de sanction chirurgicale.

 

OAP …  Œdème aigu du poumon (décompensation cardio-respiratoire grave, urgence médicale).

Œdème (contraire de sécheresse) : Gonflement survenant dans les tissus sous-cutanés par suite d’une infiltration de liquides ou sérosités. 

Ortho/Para-sympathique : deux phases (Yang/Yin) du système nerveux autonome

 

Pathogénésie …  Recueil de l’expérimentation clinique d’un remède homéopathique sur l’homme sain (somme des symptômes provoqués)

 

Poids (fort ou faible) d’un remède : degré d’activité d’un remède sur le symptôme, 0 = nul, 1 = effet notable chez certains sujets, 2 = activité quasi constante.

 

Physiostat organique : sorte de thermostat assurant la stabilité des paramètres du milieu intérieur

 

Phytothérapie : thérapeutique utilisant les plantes

Polycrest = un des 25 remèdes fondamentaux de la matière médicale, dont la pathogénésie possède beaucoup de symptômes (ex.: Sulfur = 6 000)

Pression osmotique :force déterminée par une différence de concentration entre deux solutions situées de part et d’autre d’une membrane semi-perméable.

Protidogramme : étude des cinq différentes familles de protéines du sérumRécepteurs membranaires : zones des membranes cellulaires réagissant à la présence d’hormones ou de peptides dans le milieu extérieur 

 

PSH (ou PASH) : abréviation de “périarthrite scapulo-humérale” (pathologie tendino-musculaire)

 

Psore : diathèse caractérisant les maladies présentant des rougeurs, par vide chronique de “Yang du foie” (frilosité, timidité, dépression, prurit …)

 

Polycrests : remèdes à large spectre (c’est à dire agissants aux différents niveaux du corps). En homéopathie diathésique, nous considérons qu’il existe 25 polycrests.

 

PR … Polyarthrite rhumatoïde (maladie auto-immune du système osseux, anciennement appelée Polyarthrite chronique évolutive – PCE)      

Physiopathologie : la physiopathologie étudie à la fois les mécanismes physiques, cellulaires ou biochimiques qui conduisent à l’apparition d’une maladie et les conséquences de celle-ci.

Qi  … Energie en MTC, peut être assimilé à l’ATP (Adénosine Tri-Phosphate, forme de stockage et de disponibilité de l’énergie dans l’organisme)

 

RCH : abréviation de “Recto-colite ulcéro-hémorragique” (MICI)

 

Réflexothérapie : thérapeutiques utilisant certaines zones réflexes du corps

Régulations tissulaires : ensemble de mécanismes autorégulés qui tendent à maintenir un certain équilibre au sein des tissus

Remède complexe : contient plusieurs remèdes homéopathiques unitaires

 

Répertoire homéopathique … Livre décrivant l’ensemble des symptômes et les remèdes susceptibles d’agir sur eux, un degré 3 signifie que le remède agit sur presque tous les expérimentateurs, un degré 2 que le remède agit moins souvent, un degré 1 qu’il agit parfois.

 

Réseau de Jerne … Ensemble des antigènes et des anticorps en équilibre dans le colloïde sérique (travaux depuis 1982)

Saprophyte : caractérise un germe qui n’est pas agressif pour l’hôte qui le porte  

Satellite … remède agissant sur peu de symptômes, souvent complément d’un polycrest

Sclérose : sorte d’inflammation chronique développée à partir d’un processus de cicatrisation qui dépasse son but

SEP …  abréviation de “sclérose en plaques”, maladie dégénérative du système nerveux, de mécanisme immun supposé

 

Shen  … Entité psychique du pôle cœur, se traduit par “Soi”, amour, clairvoyance, vertu

 

SIA  … Système inhibiteur de l’action, activé quand le sujet ne peut fuir ou lutter, il est à la base des processus de somatisation.  

 

Simile  … Remède dont la couverture des symptômes n’est que partielle.

 

Similimum … Remède dont la pathogénésie recouvre en totalité les symptômes du patient.

Sites porteurs : zone des protéines du sang qui accrochent tel ou tel sucre, graisse, vitamine ou oligo-élément.

SNC … Système nerveux central (volontaire et sensitif)

 

SNS … Système nerveux sympathique (ortho et para)

 

Somatotopie : conséquence du caractère holographique des tissus vivants : chaque partie contient le tout (caractère affirmé sur les organes des sens : mains, pieds, oreilles, nez, yeux …)

 

SPA : abréviation de “spondylarthrite ankylosante” (MAI du rachis)

 

Spectrophotomètre : appareil d’analyse biologique qui mesure la turbidité d’une solution

 

SRE : abréviation de “Système Réticulo-Endothélial” = ensemble des organes lymphoïdes immunocompétents (rate, moelle osseuse, poumon, ganglions lymphatiques, rate …)

 

Sténique : en forme (contraire d’asthénique)

Stress oxydatif : type d’agression des constituants de la cellule dû à des composés oxygénés (Reactive Oxygen Species en anglais) et des composés azotés (RONS, N pour Nitrogen en anglais) oxydants. Ces espèces sont, par définition, des radicaux libres. Le stress oxydatif devient pathologique dès que le système de protection est submergé. 

Sycose : diathèse caractérisant les maladies présentant des symptômes d’hypertrophie et de perte de forme, correspondant aux symptômes d’un “vide chronique de feu du cœur”

 

TS  …  Abréviation pour “tentative de suicide”

 

TSH  … Hormone hypophysaire stimulant la sécrétion thyroïdienne  

 

TOC … Troubles obsessionnels compulsifs.

 

Tuberculinisme : diathèse du vide d’énergie et de baisse du système immunitaire (Pôle Poumon – Colon)

 

Turbidimétrie : méthode d’analyse en floculation

 

UIV : abréviation de “urographie intra-veineuse”

 

VB : abréviation de “vésicule biliaire”

 

Vicariance régressive : terme compliqué utilisé par H. Reckeweg pour désigner l’amélioration du niveau des régulations, plus simplement « amélioration ».

Vieillissement vasculaire : l’usure du lit vasculaire se fait à une certaine vitesse, selon l’âge et le sexe, d’où le dicton : « on n’a jamais que l’âge de ses artères »

 

 

VRS …  Virus syncytial respiratoire, impliqués dans les pneumopathies avec sibilants.

 

Wei Qi … Energie défensive (notion proche du SRE occidental pour la MTC) 

Yang / Yin …  Fonction / structure (MTC)

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.