Les médicaments de l’oeil

Médicaments de l’œil

Le glaucome (peu de symptômes si chronique), il faut baisser durablement la pression de l’œil avec :

  • La pilocarpine (augmente l’écoulement)
  • bétabloquant (para-sympathicomimétique: le Timolol) qui réduit la formation aqueuse.
  • Une prostaglandine F2 (ex.: Xalatan) réduit la production d’humeur aqueuse.

 

La Dégénérescence Maculaire Lié à l’Age (DMLA, la cause actuellement la plus fréquente de cécité): champ visuel qui s’abîme à partir du centre (contrairement au glaucome) … anti-oxydants et vitamines du groupe B (BNS souhaitable, comme pour toutes les affections dégénératives).

 

L’œil rouge: quand la pression artérielle dépasse 200 mm de mercure en maxima, les petits vaisseaux de l’œil s’ouvrent : hémorragies sous-conjonctivales.

 

Les ophtalmologues utilisent aussi des remèdes qui paralysent les muscles de l’œil pour les opérations (curarisants) et des corticoïdes pour réduire les effets inflammatoires (très bien pour les conjonctivites allergiques, mais si c’est viral, c’est dangereux parce que le virus creuse…).

On obtient une mydriase (pour un examen du fond de l’œil, par ex.) avec de l’atropine (Tropicamide).

 

Homéo : Argentum nitricum … conjonctivite infectieuse, Euphrasia (s) … œil rouge allergique ou vasculaire, Aurum, Lachesis ou Phosphorus … le glaucome (+ Lanthane)

Sérothérapie : « Œil total » +

  • « Neurovasculaire » (cataracte)
  • « SRE » (DMLA)
  • ou « Sympathique total » (glaucome)

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.