Les Orchidées

Les Orchidées

Les orchidées sont la plus vaste famille de plantes à fleurs, car elle comprend 20 000 espèces. Elles constituent le raffinement suprême des monocotylédones. On les trouve sur tous les continents, dans toutes les zones climatiques. Cette famille est épiphyte (le plus souvent, surtout sur les arbres des forêts équatoriales), grâce à une symbiose avec des micro-champignons. Son principal organe est une fleur, vraie merveille de formes, de couleurs et de parfums, en grappes. L’ovaire est infère et les petits fruits sont secs.

Les orchidées ont établi avec les insectes des relations particulières, plutôt violentes : leurs fleurs sécrètent une substance odoriférante semblable à celle dégagée par les hormones sexuelles (phéromones) de certains insectes (guêpes …). Lorsque l’insecte mâle, attiré par l’odeur se rapproche de l’orchidée, il confond ces fleurs avec ses partenaires : tête, thorax, abdomen, poils, rayures de couleur, antennes, ailes, tout est parfaitement imité. Il se pose alors et cherche à copuler. Le pollen est concentré sur une seule étamine, aggloméré en deux petites masses, les pollinies. La fleur possède un mécanisme qui, au moindre attouchement, catapulte les pollinies qui se collent sur la tête de l’insecte. Dépité devant le peu de réaction de cette femelle végétale, il s’en écarte et tente sa chance avec une autre femelle … qui n’est qu’une autre orchidée qu’il féconde. La perfection de ce système est confondante, d’autant que chaque espèce dégage un parfum qui n’attire qu’une seule catégorie d’insecte, et que l’émission de cette phéromone végétale est programmée quelques jours avant celle de l’insecte femelle, afin que les mâles ne soient pas enclins à leur préférer leurs partenaires naturelles.

 

Cypripedium pubescens (na) … Sabot de Vénus, Salut de Notre-Dame.

PATHOGENESIE : insomnie gaie chez les enfants durant une maladie infantile, un trouble de la dentition. Névralgies (sédative).

 

Spiranthes automnalis (ca) … le Spiranthe d’automne.

PATHOGENESIE : inflammation et prurit vulvaire, brûlure durant le coït et leucorrhée sanglante. Remède de vaginose.

 

  Vanille bourbon

Vanilla planifolia (mg) … la gousse de Vanille, sorte d’ovaire végétal. La plante a l’aspect d’une liane atteignant 15 m. de long, aux fleurs jaunes verdâtres. Découverte par Cortez au Mexique où elle servait de boisson. Elle fut introduite en France au 18ème siècle et cultivée à la Réunion au 19ème.

COMPOSITION : mucilages, esters odorants (2%), aldéhydes.

PATHOGENESIE : irritation de la peau (rougeur et vésicules), chez les femmes hyperménorrhéiques avec excitation sexuelle.

INDICATIONS : anti-inflammatoire rhumatismal (ex.: polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante). Cholérétique (digestive).

PSYCHE : dépression, neurasthénie ?

Cas clinique : Madame Marie-Rose P… est une institutrice en retraite de 63 ans. Elle vient consulter avec un diagnostic de “polyarthrite” et de “syndrome sec de Gougerot-Sjogren”. Son traitement comprend du Plaquenil et du Vioxx. J’apprends qu’elle prend aussi du Zocor (statine) pour une hypercholestérolémie, sans doute lié à un diabète familial (elle pèse 77 kg pour 1,58 m.). Le BNS est hyperfloculant lipidique avec des Euglobulines élevées, mais les Gamma-précipitines sont normales. Durant l’examen, je me rends compte que la polyarthrite est surtout péri-arthritique et que le syndrome sec n’apparaît que par période ?! L’arrêt progressif de tous ces médicaments, remplacé par un régime hypocalorique adapté (elle perd 5 kg) et la prise régulière de VANILLA PLANIFOLIA 1 DH, va faire disparaître complètement les symptômes étiquetés un peu vite comme une double auto-immunité au pronostic sévère !

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.