Les psychotropes “naturels”

Print Friendly, PDF & Email

Les psychotropes “naturels”

Maintenant que vous avez le résultat des votre bilan des neuro-transmetteurs (BNT), voyons ce que nous pouvons vous proposer :

— Déficit en ADRENALINE (ou Epinephrine) et en NOR-ADRENALINE

La Nor-adrénaline est fabriquée vers 11h du matin, à partir de la Tyrosine (d’où l’importance d’un petit déjeuner protéiné de type anglo-saxon) et de la Phénylalanine.

Précurseur = la Tyrosine (contenue dans les protéines du petit déjeuner – il n’ y a pas de réserve cérébrale en tyrosine) et Phénylalanine. Si l’on veut améliorer la charge en Dopamine, il faut conseiller de prendre des protéines le matin (+ fer et B3) … Il y a une grand nombre d’aliments qui augmentent la Tyrosine :

  • Les amandes, les bananes ou la pastèque
  • L’avocat
  • Le boeuf ou le poulet
  • Le chocolat, le café ou le thé vert
  • Un oeuf, un yaourt ou un verre de lait (bio) ou 100 grammes de pain = 0,2 grammes

Il existe de nombreuses spécialités dynamisantes riches en Tyrosine (+ vitamines B6 + B9 + B12), exemples = barres EURODIET : un sachet hyperprotéiné = 1 gramme de Tyrosine / chez Nutergia = ERGYSTRESS Activ – Ergystrescyl)

Plante médicinale reconnue comme ré-équilibrante de la Nor-adrénaline : le Millepertuis (hg)

ZENIUM … est à base de Millepertuis (Hypericum). Il contribue :

  • à l’équilibre émotionnel et à maintenir une humeur positive (Hypericum)
  • à des fonctions psychologiques normales (Vit. B1,B3, B6, B9 et B12)
  • au fonctionnement normal du système nerveux (Vit. B1, B2, B3 et B6).

 

— Déficit en DOPAMINE

Fabriquée également vers 11h du matin, toujours à partir de la Tyrosine et de la Phénylalanine (voir plus haut).

Plantes médicinales reconnues comme ré-équilibrantes de la dopamine :

  • les feuilles d’olivier (OLIVUM : www.evergreenlife.it)
  • et le pois mascate (Mucuna Pruriens) fabacée riche en L-Dopa, son précurseur.

Traditionnellement, le pois mascate ou haricot pourpre était utilisé en médecine ayurvédique pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson et les troubles de la libido. Des études montrent des bénéfices neurologiques importants avec une absence d’effets secondaires. La prise de pois mascate accroît la sensation de bien-être, améliore la vivacité d’esprit chez les déprimés ralentis et apathiques. Il serait aussi efficace dans le syndrome des jambes sans repos.

NB. La consommation de sucre provoque une hausse des niveaux de dopamine (la molécule qui contrôle les circuits de récompense et de plaisir du cerveau) comparable à celle que connaît le cerveau en réaction à différentes substances addictives, telles que le tabac, la cocaïne ou la morphine. Avec le temps, ces niveaux de dopamine baissent, ce qui pousse la personne à consommer davantage de sucre. Ainsi s’installe la dépendance.
Des chercheurs en neurosciences de l’université du Queensland, en Australie, ont testé sur des animaux le traitement de la dépendance au sucre au moyen de molécules ordinairement employées pour lutter contre la dépendance à la nicotine… avec succès !

 

— Déficit en SEROTONINE et MELATONINE

La sérotonine et la mélatonine sont fabriquées à partir d’un acide aminé précurseur, le Tryptophane (+ vitamines B3 / B6 / Mg / Fer et Zinc ), dès 12h pour avoir un pic à 16h. On le trouve surtout dans l’avocat, les fromages, le gibier, poulet, canard, avoine et ricotta.

Sérotonine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la flore intestinale est perturbée (dysbiose), les nutriments sont mal assimilés et certaines molécules comme la Sérotonine sont fabriquées en quantité moindre. on aura beau donner tout le tryptophane que l’on veut, celui-ci fermentera et ne sera pas converti en sérotonine. De plus le tryptophane qui fermente donne très mal au ventre… Si la sérotonine est basse à l’analyse, il peut s’agir d’un problème intestinal, de perméabilité (intolérances) ou de dysbiose. Donc il faut rétablir une flore convenable avec des pré et probiotiques.

Parmi les végétaux renfermant le plus de phytomélatonine, vous trouverez, par exemple :

  • le riz complet (oryza sativa), le maïs,
  • la graine de moutarde blanche,
  • la semence de pavot (papaver somniferum),
  • la graine de luzerne (alfalfa),
  • le radis blanc,
  • la chlorella,
  • l’ananas,
  • la noix et noisettes,
  • les tomates et pommes de terre.
  • ou l’huile d’olive…

Les GLUCIDES vont dévier le Tryptophane dédié aux cellules nerveuses (où il participe d’ailleurs à la synthèse de la vitamine B5) vers les muscles. Ce qui explique la vision de la MTC qui dit que “trop de sucre efface la mémoire et fausse le choix entre ce qui est essentiel et nécessaire, par rapport à ce qui est superfétatoire et donc néfaste !“.

La prise d’un comprimé d’aspirine le soir facilite l’absorption du Tryptophane par les cellules nerveuses, donc calme et permet un meilleur sommeil. On améliorera encore les choses en consommant poissons et/ou des légumineuses au repas du soir.

SERENIUM …  est un complément à base de protéines de soja et de Tryptophane (boite de 30 sachets / sticks). Il contribue :

  • à des fonctions psychologiques normales (Vitamines B1, B3, B6, B9, B12)
  • au fonctionnement normal du système nerveux (Vitamines B1,B2,B3,B6,B12)
  • à réduire la fatigue (Vitamines B2,B3,B6,B9,B12)

Autres produits disponibles : lab. Nutergia = ERGYSTRESS SEREN / lab. Pilège = NEUROBIANE / lab. Eurodiet = Barres au Tryptophane, etc …

Une inflammation digestive, une constipation chronique, limitent l’assimilation du tryptophane et augmentent sa dégradation ce qui favorise la chute de la sérotonine. Les carences en micronutriments, oligo-éléments, acides gras oméga 3, limitent les réactions enzymatiques qui permettent la fabrication de ces neurotransmetteurs. Ces erreurs alimentaires provoquent les carences d’apport en neurotransmetteurs qui ne remplissent plus leur rôle adaptogène.

OMEGA-3 SYNERGIUM …  est riche en acides gras poly-insaturés. il contribue :

  • à l’équilibre normal du cerveau et de la vision (DHA)
  • à une fonction cardiaque normale (EPA / DHA)
  • Il participe à la formation normale de globules rouges (Vitamines B6, B9 et B12)
  • Il contribue aussi à des fonctions psychologiques normales (Vit. B3, B6, B9 et B12)
  • à protéger les cellules contre le stress oxydatif (Vit. E et Zinc)

Plantes médicinales sont reconnues comme ré-équilibrantes de la sérotonine : safran (Crocus sativus) et griffonia  

Le KUDZU (Pueraria montana) est une fabacée originaire d’Extrême-Orient. Elle est cultivée dans son aire d’origine pour ses racines fournissant une fécule alimentaire. Précurseur de Gaba et Sérotonine (liane utilisée traditionnellement contre les addictions).

 

— Déficit en GABA ou Glutamine

La “L-théanine” est une association du glutamate et d’ethylamine (associée au catechol dans les catécholamines), c’est pourquoi elle augmente et régule les cathecholamines et le GABA.

Il est recommandé d’augmenter l’affinité des récepteurs pour la GABA en cas d’une valeur élevée de celle-ci par des préparations à base de Passiflore et de Valériane (surtout en cas de troubles du sommeil).

le LTO3 du laboratoire herb-e-concept, rassemble L-Théanine + Scutellaire + Oméga3 (www.phytonut.com/equilibre-nerveux-/271-lto3-826890020139.html)

 

Dans tous les cas, la nutrition devra être optimisée pendant 2 à 3 mois avec soit :

— un apport en TYROSINE : œuf, produits laitiers, banane, avocat (à prendre le matin)

— un apport en GLUTAMINE (nécessite 4 gr./jour) : viandes et légumineuses

— un apport en TRYPTOPHANE : viandes, fabacées, produits laitiers, riz complet, chocolat, banane, amande (à prendre l’après-midi).

— un apport en Nor-ADRENALINE : les OMEGA 3 (pris au repas du soir – améliore la fluidité membranaire), antiOxydants et le Magnésium (qui favorise le stockage des neurotransmetteurs).

 

La nutrition et surtout le respect de notre horloge biologique sont au cœur du problème. L’absence de petit déjeuner ou un petit déjeuner exclusivement sucré sont sources de carence en Tyrosine puis de Dopamine. L’absence de collation à 17h, limite l’apport de Tryptophane et donc la synthèse de Sérotonine. Paradoxalement, les apports sucrés (biscuits, fruits, chocolat) vont favoriser cette synthèse de Sérotonine alors qu’ils freinent la synthèse de la dopamine au petit déjeuner. On comprend mieux ces « fringales » compensatoires de chocolat au goûter ou devant la télé !

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.