Métabolisme et nutrition (MARIEB ch.24)

Print Friendly, PDF & Email

Bases diététiques :

L'eau

 

Acides, donneurs de protons : substance qui libère des ions Hydrogène (H+) en quantité détectable. Lorsqu’un acide se dissout dans l’eau, il libère des ions hydrogène (proton) et des anions. C’est la concentration de protons qui détermine l’acidité d’une solution.

Bases, accepteurs de protons : capturent les H+ en quantité détectable.

PH, concentration acide-base : plus il y a d’ions hydrogène dans un solution plus elle est acide et à l’inverse, plus il y a d’ions hydroxyde est forte (plus la concentration de H+ est faible) plus la solution est basique. Les cellules vivantes sont extrêmement sensibles aux variations même très légères du pH de leur environnement. C’est pourquoi, l’homéostasie acido-basique est réglée de façon très précise par les reins et les poumons ainsi que par des systèmes chimiques appelés tampons. PH sanguin ne varie normalement que de 7.35 à 7.45.

Sels, composés ioniques formés de cathions et ions autres que H+ et OH-. Fonction fondamentale des reins : l’élimination sélective des sels en excès.

Le sodium est un électrolyte important et l’un des principaux composés du sel de table. C’est l’élément chimique de numéro atomique 11, de symbole Na (du latin natrium). Le corps simple sodium est un métal mou, de couleur argentée et très réactif, qui fait partie des métaux alcalins. Un apport de 3 à 5 grammes par jour semble être optimal,

Il est généralement conseillé d’en consommer au maximum 2,3 gr par jour, voire moins, c’est à dire jusqu’à 1,5 gr par jour. Cependant, même si un excès de sodium apporte son lot de problèmes, le manque de sodium peut être tout aussi néfaste. Dans le contexte santé, l’excès de sodium a été lié à l’hypertension, et les organisations de santé en recommandent une consommation limitée

Voici 6 dangers méconnus liés à un trop grand manque de sodium :

  1. Certaines études ont lié les régimes à faible consommation en sodium avec une augmentation de la résistance à l’insuline, donc des glycémies élevés.
  2. Certaines études ont cependant découvert un lien entre faible consommation de sodium et augmentation du risque de décès pour les personnes atteinte de diabètes de types 1 et 2
  3. Une étude a découvert qu’une consommation inférieure à 3 gr de sodium par jour est liée à une augmentation des risques de décéder d’une maladie cardiovasculaire, notamment d’une crise cardiaque et d’un AVC
  4. Une revue d’essais contrôlés a découvert que pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, limiter l’apport en sodium augmente les risques de décès
  5. Certaines études ont permit de découvrir que les régimes à faible consommation en sodium pouvait augmenter à la fois le taux de cholestérol LDL et le taux de triglycérides.
  6. L’hyponatrémie est une pathologie caractérisée par un faible taux de sodium dans le sang. Ses symptômes sont similaires à ceux causés par la déshydratation, et dans les cas les plus sévères le cerveau peut enfler, causer maux de têtes, convulsions, coma et même la mort

 

Les calories :

Quantité de calories par gramme : “Règle du 4/9/4/7”

  • 4 = glucides
  • 9 = lipides
  • 4 = protéines
  • 7 = alcool

Quand on veut réduire la charge calorique d’une alimentation, on a donc intérêt à réduire surtout les graisses et l’alcool.

Les glucides qui ne sont pas brûlés dans les mitochondries (création d’ATP) peuvent se transformer en graisses et en glycogène. Les graisses et les protéines peuvent aussi se transformer en glucides (néo-glycogénèse)

La quantité de calories absorbées par un patient est directement liée au poids corporel selon la formule simple :

Calories absorbées par jour (en moyenne) = Poids corporel x 30

par exemple :

  • un patient qui pèse 50 kg mange en moyenne 1500 KiloCal./jour
  • un patient qui pèse 100 kg mange en moyenne 3000 KiloCal./jour
  • un patient qui pèse 150 kg mange en moyenne 4500 KiloCal./jour

 

L’aminogramme

C’est le rapport entre les différents acides aminés essentiels. Il existe 21 a.a. différents dont 8 “essentiels”. Ce sont ceux qui comptent, car l’organisme ne peut les synthétiser. Il y en a peu dans les végétaux. La majorité des acides aminés essentiels sont dans la nourriture animale (en particulier le blanc d’œuf qui a le meilleur aminogramme).

Principe des régimes amaigrissants efficaces :

les3portes Franchir les “3 portes magiques” ?

  1. Porte des glucides = réduction des apports caloriques (la base !)
  2. Porte des glucides = cétose (moins de 50 gr. de glucides/jour) ou régime diabétique (100 à 150 gr.) ? sinon fatigue et fringales !
  3. Porte des protéines = au moins 1,2 gr. d’acides aminés par Kg. de poids idéal … sinon YoYo !

 

Le maintien de l’équilibre thermique

  • La thermogénèse = production de chaleur.
  • Déperdition = thermolyse. Combustion des aliments, activité musculaire.

La digestion est un phénomène d’inflammation, quand on digère on a de la température. Quand on veut se réchauffer, on peut faire de l’exercice physique. La thermolyse est cutanée, par la sudation et par la respiration. Les chiens qui n’ont pas de glandes sudoripares, ils évacuent l’excès de chaleur en respirant. Lorsque vous mangez des glaces, le fait de réchauffer la glace, fait perdre de la chaleur.

La réduction de l’alimentation.

Sous les Tropiques, ils mangent plus de fibres et de piments (pour lutter contre le climat chaud et humide). Les gens dans le désert consomment des boissons chaudes. Les boissons froides perturbent la digestion et donnent faim.

NB. Le thermomètre rectal est plus précis.

 

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.