Olibanum

Print Friendly, PDF & Email

Olibanum

L’Encens, Boswedia carterii (Burséracées, proches des Anacardiacées), a été utilisé de tout temps dans les cérémonies religieuses, car il favorise l’extase mystique. Le baume de cet arbuste aux petites fleurs dioïques et aux larmes de résine odorante sur un tronc noueux et épineux (adaptation à la sècheresse – Rein/moelles) a été l’objet d’un commerce florissant de la part des égyptiens et des phéniciens.

alt   

Il est présent dans tous les traités de médecine, depuis l’antiquité, comme vulnéraire et dans les maladies nerveuses. Son utilisation médicale traditionnelle se faisait en le triturant avec du miel, comme médicament de la toux. Il était aussi réputé pour les aigreurs d’estomac, les lithiases rénales et les tachycardies.

HOMEOPATHIE / remède du groupe de l’argent (Kollitsch p. 294). Sa pathogénésie fait état d’une aphonie, ou voix rauque, chez les arthritiques. 

En 2003, une équipe de l’Indira Gandhi Medical College de Nagpur a testé cette substance sur une trentaine de patients atteints d’arthrose du genou. Pendant deux mois, la moitié a pris chaque jour 333 mg d’un extrait de cette plante, et l’autre moitié un placebo. Tous les participants qui ont reçu l’extrait ont vu leur douleur diminuer, leur flexion du genou et leur capacité de marche s’améliorer. Des résultats confirmés par une autre étude en double-aveugle parue dans Arthritis Research & Therapy, sur 70 malades, après seulement une semaine de traitement.

Plus impressionnant encore : des chercheurs indiens se sont aperçus que les effets de cette plante duraient plus longtemps que ceux d’un anti-inflammatoire (valdecoxib), même après l’interruption du traitement. Elle serait aussi capable de prévenir la dégradation du collagène, le principal composant de notre cartilage.

Pour traiter un trouble aigu ou pour démarrer une cure, vous pouvez commencer par 300 à 400 mg de boswellia (oléorésine en gélule) à raison de 3 fois par jour. Sur prescription d’un thérapeute, la dose pourra atteindre 1500 mg 3 fois par jour, la durée de la cure s’étalant généralement sur 6 à 12 semaines.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.