Opuntia

alt   CACTUS OPUNTIA

OPUNTIA FICUS INDICA

Opuntia est un des principaux genres de cactus avec 250 espèces américaines. LesOpuntias poussent avec des articles plats en forme de raquettes appelés « cladodes ». Ils portent de grandes et fortes épines assurant un rôle de défense, mais aussi des petites épines minces comme des cheveux appelées « glochides ». Ces petites épines barbées se détachent facilement et s’attachent dans la peau en l’irritant. Fleurs généralement grandes, plus souvent jaunes, plus rarement blanches, orange à magenta, dont la couleur varie au cours de la floraison. 

Certaines espèces d’Opuntia et notamment « ficus-indica » donnent des fruits comestibles appelés « figues de Barbarie » qui sont aussi utilisées pour fabriquer des bonbons, de la confiture et des boissons. Les jeunes tiges, appelées « nopals », sont souvent comestibles et utilisées dans la cuisine mexicaine. 

Le métabolisme particulier, dit CAM (Métabolisme Acide des Crassulacées), qui permet aux cactacées de fixer le gaz carbonique pendant la nuit, à l’inverse des plantes ordinaires, est le principal mécanisme d’adaptation à la sècheresse. Ce métabolisme particulièrement économe en énergie, associé à une énorme capacité de stockage, est le secret de l’incroyable résistance de ce type de plantes à la sècheresse. En effet les plantes CAM, qui n’ouvrent leurs stomates que pendant la nuit pour absorber le gaz carbonique, ne perdent que très peu d’eau par transpiration.

alt 

NOM FRANÇAIS : Cactus raquette (Ang.: prickly pear) 

PRINCIPES ACTIFS : Alcaloïdes et « protéines de choc thermique » (HSPs), éléments de réponse au stress cellulaire, molécules chaperonnes utlisées dans le traitement des stress thermiques, rayonnements, surmenage, anesthésie, alcool … 

INDICATIONS traditionnelle : Les tiges de certains Opuntias sont réputées traiter les maux d’estomac, la diarrhée et seraient efficaces contre le diabète de type 2. Le laboratoire lyonnais Texinfine le propose sous le nom de “préservation®”, complément alimentaire destiné à améliorer la réponse tissulaire au stress. 

 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Magnésium (Kollitsch p. 146). Sensation de ptose abdominale, selles diarrhéiques avec nausées. 

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Albumines / Alpha 1 et 2 précipitines
  • Augmente les tests : Bêta précipitines / Cadmium (Germanium) / Euglobulines Alpha

 

Proche : FICUS CARICA bourgeons

Le macérat de bourgeons de figuier s’utilise comme draineur de l’estomac. C’est un remède puissant des ulcères duodénaux et gastriques, même récidivants (il contribue au sevrage de la cimétidine), des hernies diaphragmatiques (hernie hiatale), de l’aérophagie, des dyspepsies, des dysphagies oesophagiennes (reflux gastrique tant chez l’adulte que chez le nourrisson, vomissements, nausées). Il facilite la cicatrisation des muqueuses de l’estomac et guérit efficacement les gastrites diverses (gastrite érosive, gastrite chronique, gastro-duodénite).

Le bourgeon de figuier est utile contre l’acidité de l’estomac, les gastrites, les ulcères duodénaux et les dysphagies, ainsi qu’en présence de troubles neurovégétatifs et psychosomatiques ou d’origine fonctionnelle au niveau gastro-duodéno-colique, de dysphagies œsophagiennes avec des troubles de la motilité associés à des cas d’achalasie, de gastro-duodénites et de symptômes typiques de cette pathologie, tels que la dyspepsie ou le pyrosis, d’hyposécrétion et/ou d’hypersécrétion gastrique, de gastrites chroniques avec anémie sidéropénique, d’ulcères duodénaux, de dysphagies œsophagiennes et d’ hernies diaphragmatiques dues à une motilité altérée, de colites et de sigmoïdites.

Le bourgeon de figuier est également utile lors de la réduction des doses de ranitidine, de cimétidine, defamotidine et de somnifère, ainsi que dans des situations de surmenage ou de stress avec somatisation viscérale. De bons résultats ont été obtenus même en présence d’ulcères peu sensibles aux traitements conventionnels ou en cas de récidive.

Lors des traitements prolongés, on a observé la disparition radiologique de 60% des cas traités avec du Ficus et de 80% des cas traités en associant le Ficus à d’autres produits de gemmothérapie (Tillia t. et Ribes n.).

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.