Punica granatum

alt    PUNICA GRANATUM

 

Punicacée, arbrisseau originaire du Caucase au Pendjab et importé dans le bassin méditerranéen, c’est à présent un arbre cultivé. Ce fruit, en forme de pomme, passant avec le temps du vert au rouge orange, doit être considéré comme un cas limite de baie puisque la pulpe n’est pas charnue, mais elle n’est pas filandreuse non plus. Son diamètre peut atteindre 15 centimètres et elle est divisée par de nombreuses parois. Chaque grenade est composée d’exactement 840 graines, chacune entourée par un sac de jus sucré et acidulé.

 

La grenade est, avec la pêche et le citron, un des trois fruits bénits du Bouddhisme. Elle fut perçue par Bouddha comme le don le plus précieux lorsqu’une vieille femme très pauvre lui offrit. Offert par Bouddha à  Hariti, mangeuse de tendre chair fraîche, la grenade devint un substitut efficace, car la démone ne dévora plus jamais d’enfant !

 

NOM FRANCAIS : Grenadier (Ang.: Pomegranate tree / Esp.: Granado / All.: Granatapfelbaum)


PRINCIPES ACTIFS : tanins astringents, mucilages, flavones et vitamine C … Plus de 250 publications ont vu le jour ces dernières années, démontrant son efficacité contre :

  1. le stress oxydatif (Seeram et al. 2008), supérieur au thé vert et au vin rouge.
  2. Le jus de grenade a un effet « neuroprotecteur ». C’est une excellente boisson préventive des maladies dégénératives du cerveau comme la maladie d’Alzheimer.
  3. les phénomènes inflammatoires : anti TNF-alpha (Khan et al. 2007), anti-COX-2 (Adams et al. 2006)
  4. les infections virales (HIV-1), bactériennes (strepto et staphylocoques) et parasitaire (malaria)
  5. et le cancer (inhibition dans les K de la prostate, du sein, les leucémies et le poumon) !

 

INDICATIONS THERAPEUTIQUES :

       Racines : alcaloïdes (0,5%) = antihelmintiques (Taenia),

       Ecorce : tanins = gargarismes

       Fruits : composés oestrogéniques = douleurs digestives, fébrifuge

 

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Cuivre (Kollitsch p. 172). Troubles digestifs en rapport avec une verminose, vertiges persistants et démangeaisons des paumes des mains.

.

ACTION BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Bêta et Gamma précipitines
  • Augmente les tests : Magnesia / Albumines / Alpha 2 précipitines

Que dit la médecine chinoise ?

En chinois, on l’appelle Shi Liu 石榴. C’est un des grands fruits de la pharmacopée chinoise, en particulier la « peau de grenade séchée », Shi Liu Pi. La grenade est de saveur Douce, Acide et de nature Tiède.

Nous savons que la saveur Douce qui appartient à l’énergie de La Rate, chef d’orchestre de la digestion du bol alimentaire, a comme propriété « d’harmoniser le Centre ». La saveur Acide, à mettre en relation avec l’énergie du Foie, est astringente. Elle « retient ». Quant à la nature tiède, elle aide le Yang, réchauffe l’interne et désobstrue les vaisseaux.

Les méridiens et organes destinataires sont ceux de :

  • l’Estomac,
  • le Gros Intestin
  • Les Reins.

Une de grandes actions en MTC est de régénérer les liquides organiques et d’arrêter la soif. C’est un fruit très désaltérant, et ce grâce à sa nature astringente. Il a un très fort pouvoir hydratant.

On l’utilise en cas de faiblesse du Yin de l’estomac qui génère un état de chaleur : c’est le phénomène de soif, d’assèchement qui apparaît avec une sensation de langue, de bouche et de gorge sèche.

Dans les textes il est dit que Shi Liu « fixe les intestins » et « arrête la diarrhée ». En cas de déséquilibre de l’énergie de la Rate, il y a une perte de Qi qui se produit. Les sphincters ne sont plus contrôlés et les aliments de moins en moins bien digérés. La grenade est donc un anti « selles molles » et peut entrer dans les traitements de dysenterie chronique.

Elle possède des vertus appétitives. En tonifiant l’énergie de l’Estomac, elle favorise la digestion du bol alimentaire. Il conviendra alors de la prendre un peu avant le repas, au petit déjeuner le matin ou au goûter. Il est dit qu’elle atténue les effets de l’alcool, surtout quand la soif est présente ou l’agitation importante.

Son action sur l’énergie de la Rate et des Reins permet de s’opposer aux leucorrhées fluides, blanchâtres, plus ou moins chroniques.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.