Sarsaparilla

Sarsaparilla

Les smilax (liliacées) sont un genre qui regroupe environ 350 espèces du pourtour méditerranéen et tropicales. La Salsepareille d’Europe (ou Liseron épineux) est un sous-arbrisseau ou liane vivace. Elle mesure jusqu’à 3 m de haut et possède une tige volubile, ligneuse, sarmenteuse et épineuse. Ses feuilles alternes, persistantes, luisantes, sont en forme de cœur ou de pique, et munies de deux stipules transformés en vrilles. Le limbe coriace est parcouru de 5 à 7 nervures à tracé pseudo-parallèle se rejoignant au sommet, mais, fait exceptionnel pour une monocotylédone, réunies par un réseau de nervures secondaires. Le bord du limbe est épineux.

USAGE traditionnel (racines qui peuvent atteindre 3 mètres) : Les Amérindiens attribuaient à son rhizome des vertus thérapeutiques et la médecine coloniale répertoriait Smilax regillii comme une plante officinale efficace dans le traitement de la syphilis : elle a ainsi fait partie de la pharmacopée de la syphilis de 1820 à 1910 ! En Inde, les « racines de nannari » sont réputées pour leurs vertus curatives, et on en vend en principe dans toutes les boutiques ayurvédiques.

HOMEOPATHIE Diathésique : remède du groupe des Ammonium (Kollitsch p. 281):

  • Douleurs violentes en fin de miction, sable blanc dans les urines, ne peut uriner debout, pesanteur du cordon spermatique
  • Seins flétris avec rétraction du mamelon, règles insuffisantes et diarrhée avant les règles
  • Nodosités goutteuses, douleurs osseuses nocturnes et rhumatismes musculaires
  • Eruptions suintantes et pruriantes du front et des parties génitales, aggravées avant les règles

Modalités : aggravé par l’humidité

SARSAPARILLA essence spagyrique : Nettoie nos pensées, action sur le 7ème chakra. Energie subtile: élémentaux > élément – Eau – Rein/Vessie. “Être bien dans sa peau”, c’est l’énergie d’acceptation de son image, de ce qu’on est, de son incarnation. Elle nous prépare par des leçons à évoluer, à nous purifier pendant notre vie actuelle. Souffrance du manque d’un père ou d’une mère, libération de la jalousie et retour de la confiance. Brise un cercle vicieux, une mémoire du corps ou de l’esprit. Cardiospermum h. nous permet de faire un grand bond en avant, Sarsaparilla est là pour nous stabiliser là où nous sommes arrivés, pour que nous ne repartions pas en arrière (évite de retomber dans les pièges de l’incarnation), nous maintient dans le nouvel équilibre.

Proche :

Smilax regelii, la Salsepareille du Honduras, est une plante grimpante, aux branches épineuses, originaire d’Amérique centrale. Elle a fait partie de la pharmacopée de la syphilis de 1820 à 1910.

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.