Silicea

Silicea

“Le rejet de ce qui est étranger”

Les Silicates représentent 75% de l’écorce et 40% de la masse totale du globe. La Silice (Si02 = le quartz, cristal tétravalent) structure la plante, augmente l’absorption du Phosphore et favorise son transfert jusqu’au grain. C’est un des douze sels de Schuessler (constituant minéral du corps humain). Cette substance possède une toxicologie chronique létale : la silicose.

Problématique :  Carence d’amour et de sécurité

Causalité :           Les enfants abandonnés (orphelinats) ou maltraités (abusés ?), mais aussi l’anergie après vaccinations répétées (Arsenicum alb., Thuya), les désensibilisations, chimiothérapies, suppressions d’écoulements ou de sueurs (cf. abus de fébrifuges !).

Psyché :              Hypoadaptable, asthénique et têtu

Recherche d’identité par la résistance à tout ce qui est nouveau (étranger).

Timide et susceptible : dépense le peu d’énergie dont il dispose à s’épargner.

Il est intransigeant, mais indécis (peureux), puis insatisfait (remords).

Soma :                Troubles structurels chroniques

* Troubles digestifs : anorexie (aversion pour la viande et le lait), maigreur de tout le corps (des carencés ou/et suppurants chroniques), verminoses répétées, constipation (selles petites, dures, à « ressort » = Magnesia mur., Causticum)

* Troubles de la minéralisation :

– Os : rachitisme (// Calcarea fluor.), fragilité des os, mal de Pott, rejet ou/et suppuration de corps étrangers (ex. : d’un matériel d’ostéosynthèse !).

– Phanères et tendons : cheveux et ongles cassants, ptoses (énurésie), cataracte, dents tachées (mauvais émail), caries et infections dentaires.

– Peau sèche et rugueuse, transpiration froide chronique des mains et des pieds, mycose inter-digitale, ongles incarnés, cors au pied et furoncles.

* Troubles de la résistance : hypersensibilité (au froid : céphalées battantes), infections de la peau et des muqueuses (ex. : suppuration chronique ORL, ophtalmique ou pulmonaire) et des organes des sens, ex. : bourdonnements d’oreilles et hyperesthésie au bruit (= Aurum), douleurs d’écharde (= Nitricum acid.), insomnie, épilepsie nocturne et convulsions à la nouvelle lune.

Modalités :                aggravé par le froid, les courants d’air, peu couvert,

l’humidité froide, en se baignant,

l’excitation nerveuse

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.