Un préparatoire homéopathique

Un préparatoire homéopathique

Il existe encore, à travers le monde, quelques préparatoires homéopathiques. Je veux dire quelques courageux pharmaciens qui s’échinent à préparer les remèdes homéopathiques dans les règles de l’art, même si à l’heure d’aujourd’hui, le stockage de milliers de souches en diverses dilutions (unitaires et complexes) et les contrôles incessants de l’administration font que ces pratiques ne sont plus vraiment rentables ! Nos étudiants ont eu la chance de bénéficier d’une visite à la pharmacie des Bergues à Genève, dans le cadre d’un de nos séminaires : http://www.pharmaciedesbergues.ch/

  Un vieil ordonnancier

C’était avant l’ère de l’informatique ! Le pharmacien est obligé de tout noter, car si un problème se passe, en tant que dernier maillon de la sécurité médicale, c’est lui qui est responsable des effets toxiques éventuels du médicament …

  les milliers de souches et de dilutions

Les prescriptions sont – pour l’essentiel – préparées extemporanément

  on dose soigneusement

puis l’on va faire les dilutions – dynamisations (machine à préparer les doses kosakoviennnes) :

  deux voies programmables,

mais quand même une journée et 500 litres d’eau pour préparer une XMK !

  sous la hotte à flux laminaire,

on fait l’imprégnation des granules, qui seront rangés dans leurs tubes (une centaine par tube)

  ou dans les flacons de tailles variables

selon les besoins !

   on pourra redynamiser si besoin (100 coups par minute)

 les dilutions de gaz (avec mode d’emploi)

Coffrets Rhuma-stop et All-stop : spécificité du préparatoire, comme nos 46 formules de CHU !

  Le conseil en officine

un dépannage symptomatique surtout.

  et un “drainage” par les plantes …

Il suffit d’être méticuleux, d’avoir une organisation sans faille, de sourire au praticien et de satisfaire le client !

On est parfois surpris de ne pas trouver facilement les remèdes homéopathiques. Les causes sont variées, ainsi :

  • — Aux USA par exemple, cette thérapeutique est minoritaire, les remèdes rares, chers et pas toujours disponibles dans les dilutions souhaitées.
  • — En France, certains nosodes ne sont plus disponibles, d’autres sont inutilement chauffés. Boiron, leader mondial, a digéré tous ses concurrents, réduisant les offres concurrentielles !
  • — En Allemagne, tous les remèdes sont disponibles, mais pas toujours dans les dilutions souhaitées (majoritairement des basses dilutions)
  • — En Chine ou au Japon, ne comptez que sur la pharmacopée traditionnelle locale !

Téléchargez cet article récent de la revue “Naturelles” décrivant les difficultés de l’homéopathie en France : Naturelles

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.