Varices

alt

Les varices – troubles capillaires et veineux

La médecine n’a jamais rien trouvé d’autre pour ces problèmes qui touchent 75 % de la population, au moins à un moment de la vie. Soigner vos varices, gonflements, rougeurs, n’est pourtant pas une question de confort ou d’esthétique. L’insuffisance veineuse peut entraîner de graves complications, en particulier des phlébites. Le sang stagne dans les veines trop dilatées des jambes et finit par former un caillot. Un jour, ce caillot se détache et remonte dans les poumons où il bouche une artère. C’est l’embolie pulmonaire, mortelle si le caillot est important et qu’elle n’est pas traitée en urgence.

Les premières mesures à prendre contre les jambes en poteau ne sont pas les plantes ou compléments alimentaires. Les premières sont très connues : il faut bouger, en particulier faire faire de la marche. Se passer les jambes à l’eau froide après la douche, porter des bas de contention le plus souvent possible.

Il faut aussi surélever légèrement vos pieds quand vous dormez. Cela permettra à la lymphe et au sang de refluer. Le mieux est de surélever les pieds de votre lit – du côté de vos pieds, bien sûr – avec des livres de 5 cm. Il faut en trouver d’une épaisseur identique. Sinon, servez-vous de tasseaux de bois.

Si vous avez la chance d’avoir accès à la mer, faites des marches dans l’eau jusqu’aux genoux. C’est encore mieux si l’eau est fraîche, sur les plages du Nord ou de l’Atlantique.

Autres conseils : Perte de poids (diminuer la consommation de glucides), antioxydants (augmenter celle de légumes et de fruits colorés) et prendre des oméga-3.

Elles sont classiquement classés en quatre stades :

  1. stade 1 … symptomatologie fonctionnelle : lourdeur de jambes, sensation de gonflement, de pesanteur.
  2. stade 2 … apparition de varices (certaines valvules cessent d’être fonctionnelles).
  3. stade 3 … troubles trophiques : dermite ocre, hypodermite.
  4. stade 4 … l’ulcère de jambe par nécrose tissulaire.

Les varices apparaissent en diverses circonstances :

1) la perte de l’élasticité de la paroi vasculaire : UN TERRAIN PROPICE

— La répartition du Calcium et du Fluor —

  • Calcarea carbonica, Calcarea phosphorica ou Silicea
  • Calcarea fluorica … dysneurotonie (aggravé par le temps chaud et lourd) —> Fluoricum acidum
  • Baryta carbonica … hypophysaire fatigué, dermite sèche

— Les troubles de l’osmolarité —

  • Thuya occ., Natrum sulfuricum (Sycose humide), Dulcamara (na) … œdème 1/3 inférieur de jambe
  • Graphites … infiltration (prévention de l’ulcère variqueux sur peau sèche), dysfonctionnement hypophyse et hypothyroïdie frustre (aggravation de Pulsatilla ?).

2) la congestion locale (stagnation + chaleur) :

* Les troubles hépato-biliaires prédominent (pb. de sang = Psore) :

  • Sulfur … congestion active et passive + Aesculus ou Aloe (oxalémique)
  • Lycopodium … nerveux, bilieux, uricémique, herpétique + Berberis (al)
  • Ferrum phos. … “pléthore veineuse” + Hamamelis (fe) … les varices de la grossesse

* La stase veineuse est majeure (pb. d’énergie = Tuberculinisme) :

  • Pulsatilla … stase + + , aggravé par la chaleur + Clematis vitalba (si) ou Stellaria (si) …
  • Taraxacum (ph) 3 à 6D … pb. hépatique, plus jambe droite + Chelidonium (ph) si constipé
  • Bellis perennis (hg) … varices douloureuses après surmenage + Arnica (hg) … varicosités
  • Arsenicum album … agit vite sur l’inflammation péri-veineuse.

* Intermédiaire (Psoro-Tuberculinique) avec douleur ou pesanteur pelvienne :

  • Sepia … hypo ou hyperthyroïdienne, toujours hyposurrénalisme + Carduus marianus (mg)ou Lilium tigrinum (mg) … ténesme recto-vésical
  • Belladonna ou Apis … si congestion pelvienne
  • Bovista (mg) … sang à l’ovulation, sensible à la folliculine “gonfle” avant les règles

Cas particulier du varicocèle (méridien du foie) : Fluoricum acidum ou Hamamelis (fe) surtout.

3/ des facteurs favorisants mécaniques (à corriger absolument) :

  • un mauvais appui plantaire (pieds plat ou creux, varus au valgus)
  • une antéflexion du bassin (voir l’ostéopathe)

Les complications : Remèdes de la DOULEUR VARIQUEUSE

Douleurs ascendantes :

  • Ledum palustre (al)
  • Rhododendron … sensibilité au temps orageux
  • Lactuca virosa (ba) … dyspnée et confusion mentale

Douleurs descendantes :

  • Kalmia latifolia (al) … violentes, à la place où se trouvait une éruption
  • Lachnantes (hg)
  • Gnaphalium polycephalum (s) … crampes et engourdissements

  Dermite ocre

La dermite ocre, appelée également angiodermite purpurique ou angiodermite pigmentée est une maladie purpurique qui se caractérise par l’apparition de taches provenant d’une extravasation du sang, c’est-à-dire d’un déplacement du sang de l’intérieur des vaisseaux vers la peau. Au fur et à mesure, la coloration rouge des taches peut devenir ocre, ou brune. Ce changement de couleur s’explique par la présence de fer dans le sang. Naturellement présent dans les globules rouges, ce composé se retrouve libéré et se dépose sous le tissu cutané. En s’accumulant dans certaines zones, le fer est alors à l’origine de la coloration ocre, ou brune, caractéristique de la dermite ocre. Une dermite ocre peut entraîner une diminution de l’épaisseur et de la résistance de la peau. Ce phénomène est communément appelé atrophie cutanée.

Névrite variqueuse : Sulfuricum acidum ou Cuprum … sensation de constriction.

Aggravation :

  • avant les règles : Vipera (ge)… veines gonflées brûlantes
  • la nuit : Fluoricum acidum (+ Luesinum)
  • pendant l’orage : Rhododendron … sensibilité climatique

VaricesFluorAc

Sérothérapie : Serum equi  “Coeur-Vaisseaux” + “Neuro-Vasculaire”, une pipette en perlingual au coucher, flacons alternés chaque semaine.

Les cures thermales proposent de traiter diverses pathologies de la veine avec des soins thermaux spécifiques

ARGELÈS-GAZOST / BAGNOLES-DE-L’ORNE / BARBOTAN-LES-THERMES / ÉVAUX-LES-BAINS (Auvergne)  / LA LÉCHÈRE-LES-BAINS (Savoie) / LUXEUIL-LES-BAINS / LUZ-SAINT-SAUVEUR / ROCHEFORT-SUR-MER  / SAINT-PAUL-LÈS-DAX  / SAUBUSSE-LES-BAINS 

La thalasso fait bien aussi … L’embarras du choix !

Phytothérapie : solutions naturelles aux jambes lourdes et problèmes de circulation, les cinq principales plantes dans ce domaine sont :

  • la vigne rouge, autrement dit la feuille de vigne de raisin noir, qui a rougi à l’automne : 1 000 mg par jour
  • le marron d’Inde : 1 500 mg par jour, sous forme d’extrait sec à 10 % d’aescine, le principe actif
  • le fragon épineux, également appelé « petit houx » : 200 mg d’extrait sec par jour, titré à 10 % de ruscogénine
  • l’hamamélis : sous forme de tisane, 2 à 3 gr. de feuilles, 3 fois par jour
  • le mélilot : 2 à 3 gr. de fleurs par jour, en tisane, 3 fois par jour.

 

A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.