Zingiber officinale

alt   ZINGIBER OFFICINALE 

Zingibéracée (monocotylédone aromatique vivace), épice très employé dans les cuisines indienne et asiatique, tant comme aliment que comme plante médicinale. Il est utilisé pour aider à la digestion, contre la nausée, et pour aider à combattre le rhume et la grippe, entre autres. Il peut être consommé frais, confit, séché, en poudre, en jus ou en huile, aussi bien qu’en huile essentielle. C’est un ingrédient très répandu. 

NOM FRANÇAIS : Gingembre (Ang.: Ginger / Esp.: Jengibre / All.: Ingwer)

PRINCIPES ACTIFS (rhizome) : 1 à 3% d’HE (riche en terpènes et phénols), amers, amidon (60%), sucres, résine à saveur brûlante, sels minéraux
Son odeur et son arôme uniques viennent de ses huiles essentielles, la principale d’entre elles étant le gingérol, responsable de la plupart de ses propriétés médicinales. Il a de puissants effets anti-inflammatoires et antioxydants.

INDICATIONS :

  • Digestif : augmente la quantité de salive et le péristaltisme (dyspepsie, gastralgies, nausées de la grossesse), carminatif. 
  • Le gingembre est utilisé depuis très longtemps contre le mal de mer, et il semble aussi efficace que les médicaments prescrits sur ordonnance. 
  • Il peut aussi soulager la nausée et les vomissements après les opérations chirurgicales [5], et chez les patients suivant une chimiothérapie. 
  • Il est particulièrement efficace contre les nausées des femmes enceintes. 
  • Contre les douleurs de l’arthrose : le gingembre est anti-inflammatoire. Une vaste étude sur l’arthrose du genou a démontré qu’en 24 heures à peine, son effet est supérieur à un placebo pour atténuer les douleurs.
  • Soulage les crises d’asthme. Dans l’asthme, les muscles des voies respiratoires se contractent, se resserrent et gênent la respiration. Comme les bronchodilatateurs utilisés lors d’une crise, le gingembre favorisent le relâchement des muscles pour restaurer le passage de l’air.
  • Chez les femmes, le gingembre atténue les règles hémorragiques. Une étude a montré que 250 mg de poudre de gingembre par jour régule en moins de 3 cycles les flux menstruels de jeunes filles souffrant de règles hémorragiques.
  • Depuis peu, des chercheurs américains pensent que la chute de cheveux pourrait être due à une inflammation à la racine des follicules. Ils ont retrouvé une substance inflammatoire du nom de prostaglandine D2 à la racine des cheveux des chauves … le gingembre agit sur celle-ci !
  • On lui prête aussi des vertus aphrodisiaques !

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe des Ammonium (Kollitsch p. 285). Flatulences avec dyspnée et névralgies diverses améliorées en s’asseyant. Malaise et diarrhée après avoir mangé du melon.

EFFET BIOLOGIQUE (BNS) :

  • Baisse les tests : Gamma précipitines / Mercurius / EuGamma précipitines
  • Augmente les tests : Albumines / Alpha 1 précipitines / Manganum

.

Gingembre

MTC = Le gingembre / gan Jiang: est de nature chaude piquante

A pour tropisme la rate, l’estomac et poumon :

  • Il réchauffe l’estomac et la rate et disperse le froid (exemple : rondelles à mettre dans les soupes l’hiver).
  • Inverse le flux contraire de l’estomac, c’est-à-dire le contre-courant (nausées, vomissements)
  • Dans les syndrome de froid du foie et de l’estomac
  • Dans les dysménorrhées dues au froid
A propos de l'auteur
Jean Yves Henry
Médecin généraliste, homéopathe et acupuncteur. Auteur d'une dizaine d'ouvrages, il coordonne l'enseignement de confrères de toutes spécialités pour promouvoir l'aspect intégré de ce télé-enseignement médical et para-médical.